• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CONTRÔLE AUTOMATISÉ
Tunnel du Fréjus, le 13 juin 2003

A la découverte des nouveaux radars

A la découverte des nouveaux radars

Un nouveau type de radar numérique, pivot de la future chaîne de contrôle sanction automatisé, est en activité sous le tunnel du Fréjus avant son déploiement à grande échelle. La liste secrète des premiers emplacements.

Imprimer

C'est parti : la répression antivitesse la plus large, la plus automatisée, la plus rapide et la plus implacable possible est en marche.

Bien que le délégué interministériel à la sécurité routière Rémy Heitz s'en défende - "ce n'est pas un outil de répression, c'est un outil de sécurité routière" -, le nouveau système automatisé va permettre de sanctionner systématiquement le moindre excès de vitesse, indépendamment de sa dangerosité pour soi ou pour autrui.

"Nous allons semer l'insécurité chez les contrevenants", fanfaronne le colonel de gendarmerie Cailloz devant les journalistes réunis en Savoie pour la présentation officielle des nouveaux équipements fixes et embarqués...

Le nouveau système de radar numérique mobile est embarqué à bord d'un véhicule banaliséC'est à bord d'une Renault Mégane break gris métallisé, immatriculée 3741 TW 73, que l'on découvre le premier radar doppler mobile à prise de vues numériques SVR 2000, développé par la société française Positive et présenté pour la première fois au Salon Milipol du Bourget en 1999 (lire Moto-Net du 1er décembre 1999). Dès qu'un véhicule dépasse la vitesse limite paramétrée manuellement par les forces de l'ordre, la caméra numérique réalise une magnifique photo couleur transmise au PC soit sur une disquette Zip, capable de stocker 300 clichés contre 36 pour les appareils argentiques actuels, soit par liaison sécurisée.

L'ordinateur de bord permet de visualiser le cliché avant sa transmission au PCAprès une recherche dans le fichier national des immatriculations, dans celui des véhicules volés et dans celui des loueurs de voitures, le système édite automatiquement un avis de contravention qui est adressé par la Poste au propriétaire du véhicule. L'amende arrive donc au plus tard une semaine après l'infraction, contre plusieurs mois aujourd'hui. A terme, un seul centre national gérera l'ensemble du traitement post-infraction. Il pourrait être situé à Rennes où se trouve déjà le centre de paiement des amendes, mais des appels d'offres sont en cours pour d'autres villes de France.

Jacques Sicherman, président de la Mission interministérielle sur le contrôle sanction automatiséCette admirable débauche de technologie permet-elle de flasher par l'arrière ? En clair, les motards sont-ils concernés ? "Oui !", s'exclament en coeur les représentants de la Mission interministérielle de contrôle sanction automatisé présidée par l'ingénieur général de l'équipement Jacques Sicherman. Mais si la réponse fuse sans ambiguïté au niveau théorique, en pratique les acteurs réels de la chaîne, confrontés aux réalités du terrain, sont beaucoup plus mesurés.

"Tout à fait entre nous, explique un gendarme interrogé par Moto-Net un peu à l'écart, le phénomène moto est très marginal. Lorsqu'un motard est impliqué dans un accident avec un autre véhicule, ce n'est quasiment jamais de sa faute. Et puis, les gendarmes qui effectuent les contrôles sont souvent eux-mêmes motards, si vous voyez ce que je veux dire"... Un discret clin d'oeil suffit pour comprendre que dans au moins huit départements de Rhône-Alpes et d'Auvergne, aucun radar n'est dirigé vers l'arrière des véhicules.

Les données transmises par les radars numériques permettent d'éditer automatiquement l'avis de contraventionSans compter que de nombreux parquets demandent encore la photo du conducteur avant d'engager des poursuites, ce qui exclut les contrôles par l'arrière. "Les contrôles par l'arrière sont extrêmement rares, assure un procureur de la République en activité dans la région, car cela multiplie les risques de contestations qui alourdissent la procédure". "A la limite, mieux vaut laisser passer les motos, car elles sont tellement minoritaires que le jeu n'en vaut pas la chandelle", confirme son homologue de la ville voisine. "Pour l'instant, pour l'instant !", s'empresse de préciser l'attachée de presse à l'oreille très fine, avant de suggérer de poursuivre la visite...

2 radars réglés à 79 km/h surveillent la vitesse limitée à 70 dans le tunnel du FréjusDans le tunnel du Fréjus, entre France et Italie, c'est un radar Multanova 6F2 de conception allemande, commercialisé par la société suisse Multanova et distribué en France par Mercura, qui a été retenu. Deux cabines, situées à 4 km de l'entrée française du tunnel, surveillent les deux sens de circulation à 70 km/h. Au delà de 79 km/h c'est l'amende assurée, soit par interception à la sortie du tunnel soit par traitement automatisé. L'appareil ne nécessite une intervention humaine que pour vider le disque dur toutes les 1000 photos.

Enfin, au risque de se fâcher avec cette attachée de presse pourtant charmante, mais soucieux de faire avancer la grande cause nationale de la sécurité routière, Moto-Net a pu se procurer la liste secrète - provisoire - des 100 premiers emplacements prévus sur les 1 000 que devrait compter le territoire d'ici 2005... Car puisque ce ne sont "pas des outils de répression mais des outils de sécurité routière", autant savoir précisément où ils sont planqués ! En avant-première, voici donc les principaux extraits de cette liste.

Moto-Net du 24 octobre 2003 : le gouvernement publie la carte officielle des nouveaux radars

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

 

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Vitpilen 401 et 701, Svartpilen 401 : les Husqvarna de route arrivent en 2018

Dévoilées au salon Eicma 2014 (!) sous forme de concepts, les Husqvarna Vitpilen et Svartpilen 401 étaient encore présentes cette année à Milan. Cette fois, promis-juré, elles sortent début 2018, accompagnée de leur frangine Vitpilen 701. Moto-Net.Com a même leurs prix...
WorldSBK 2018 : Loris Baz sur l'unique S1000RR de BMW Althea

C'est aujourd'hui officiel : Loris Baz pilotera l'an prochain en World Superbike une S1000RR préparée par l'excellent team BMW Althea, l'équipe italienne qui avait mené Carlos Checa et sa Ducati 1098R au titre mondial en 2011. Gaz Baz !
Nouveautés 2018 : votez pour votre moto préférée

Le Journal moto du Net vous propose de choisir vos trois nouveautés préférées parmi les motos et scooters 2018 dévoilés au salon EICMA de Milan !
Jean-Luc Mars, nouveau président de la branche moto de la CSIAM

La branche moto de la Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle (CSIAM) vient d'élire Jean-Luc Mars (Triumph), seul candidat à la succession d'Éric de Seynes (Yamaha) au poste de président.
Marché moto : le moral des motards français au beau fixe !

Si les ventes de motos et scooters de 125 cc ont de nouveau baissé en France le mois dernier (-4,8%), celles des motos de plus grosse cylindrée et de maxiscooters ont nettement augmenté (+23,5%). Moto-Net.Com étudie de près ce mois d'octobre 2017...
Kawasaki lancera deux motos 125 en Europe fin 2018

Kawasaki se replace sur le segment des motos 125 cc avec deux nouveautés à découvrir fin 2018 : la Z125 et sa variante sportive Ninja 125, fugitivement dévoilées lors du salon EICMA de Milan (Italie). Explications.
Kawasaki rappelle les Z900

Kawasaki procède actuellement au rappel de son roadster Z900 pour un problème de fixation de la biellette d’amortisseur sur le cadre. Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.