• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#MALAYSIANGP - DEBRIEF
Paris, le 4 novembre 2019

7ème au GP de Malaisie, Quartararo avait "le rythme pour faire beaucoup mieux"...

7ème au GP de Malaisie, Quartararo avait le rythme pour faire beaucoup mieux...

Fabio Quartararo n'aura finalement pas pu profiter du GP de Malaisie, sur les terres de son équipe et de son sponsor, pour leur offrir sa première victoire en MotoGP. Le débutant français termine 7ème après avoir dominé tout le week-end, mais l'équipe satellite Yamaha Petronas SRT empoche le titre de meilleur team privé... Débriefing.

Imprimer

Le bilan du GP de Malaisie MotoGP 2019 est décidément bien contrasté pour les pilotes français : d'un côté Johann Zarco se bat enfin dans le top 10 mais se fait éjecter à trois tours de la fin, de l'autre Fabio Quartararo poursuit sa flamboyante première saison avec la pole position et le record du circuit, mais ne parvient pas à se battre aux avant-postes et termine 7ème à plus de 12 secondes...

"C’était une course vraiment difficile et j’ai eu beaucoup de mal", constate le meilleur débutant de l'année. "Mon premier tour a été catastrophique, je n’arrivais pas à freiner alors que nous n'avions pas eu ce problème pendant tout le week-end. Nous n’avons pas réussi à obtenir le résultat escompté, pourtant on avait le rythme pour faire beaucoup mieux. Il faudra comprendre pourquoi. Il reste encore une course à disputer et nous devons nous concentrer sur ce point pour pouvoir être bon à Valence, d’autant plus que nous serons beaucoup plus expérimentés que lorsque nous y avons fait les tests".

Parmi les pistes évoquées par Fabio pour expliquer sa soudaine baisse de régime en course figure une possible pression trop élevée dans son pneu avant, aspect sur lequel le niçois se montre extrêmement sensible... Ce n'est sans doute pas lui faire injure que d'estimer également qu'une autre pression - liée à son statut de favori, cette fois ! - l'a peut-être "bloqué" pendant les premiers tours, alors que Viñales et Marquez filaient ventre à terre ?!

7ème au GP de Malaisie, Quartararo avait le rythme pour faire beaucoup mieux...

"Bien sûr quand on est premier sur la grille de départ, on ne vise pas la sixième ou septième place, mais nous irons à Valence avec plus d’expérience et nous espérons nous battre une fois de plus en tête", confirme le team manager Wilco Zeelenberg en se félicitant de ce "week-end fantastique" à l'issue duquel il a atteint son objectif : obtenir le titre de meilleure équipe indépendante 2019 grâce à Fabio Quartararo et Franco Morbidelli.

"De réelles frustrations"

De son côté, Franco Morbidelli estime qu'il "ne peut pas se plaindre car ce fut un bon week-end, même si nous attendions un peu plus de la course. Je n’avais pas d'excellentes sensations et je perdais du terrain à l'accélération par rapport aux autres et il faudra examiner ce point, mais malgré tout on termine sixième et meilleur pilote indépendant. Il nous reste une course à Valence pour essayer de décrocher ce podium".

7ème au GP de Malaisie, Quartararo avait le rythme pour faire beaucoup mieux...

Enfin, le big boss de Yamaha en Europe n'a pas manqué de féliciter ses quatre pilotes tout en ayant une pensée pour Johann Zarco. Eric de Seynes a salué la "très belle victoire pleine d'assurance de Maverick Viñales" et le "beau tir groupé des trois autres pilotes Yamaha avec Valentino Rossi 4ème, Franco Morbidelli 6ème et Fabio Quartararo 7ème".

"Mais il y a aussi de réelles frustrations sur lesquelles nous devons continuer à travailler malgré certains progrès indéniables", poursuit le directeur général de Yamaha Motor Europe en citant "le launch control et la puissance à hauts régimes qui conditionne la vitesse de pointe. Sur ces deux points, certains concurrents sont forts et prennent souvent un avantage dans le premier tour qui rend la course de nos pilotes laborieuse, malgré toutes les qualités de la M1 dans les autres secteurs (chassis, changements d'angles, entrée en virage, motricité, stabilité, etc."

"Et aussi, quelle déception de voir Johann Zarco se faire proprement sortir alors qu'il avait construit une belle neuvieme place à l'issue d'une course solide", note le dirigeant Yamaha qui n'a peut-être toujours pas dit son dernier mot à propos de l'ancien pilote KTM, exfiltré chez Honda LCR pour les trois dernières courses de la saison...

Résultats du Grand Prix MotoGP de Malaisie 2019

  1.  Maverick VIÑALES Yamaha 40'14.632
  2. Marc MARQUEZ Honda +3.059
  3. Andrea DOVIZIOSO Ducati +5.611
  4. Valentino ROSSI Yamaha +5.965
  5. Alex RINS Suzuki +6.350
  6. Franco MORBIDELLI Yamaha +9.993
  7. Fabio QUARTARARO Yamaha +12.864
  8. Jack MILLER Ducati +17.252
  9. Danilo PETRUCCI Ducati +19.773
  10. Joan MIR Suzuki +22.854
  11. Pol ESPARGARO KTM +24.821
  12. Francesco BAGNAIA Ducati +30.251
  13. Aleix ESPARGARO Aprilia +30.447
  14. Jorge LORENZO Honda +34.215
  15. Mika KALLIO KTM +34.461
  16. Hafizh SYAHRIN KTM +44.319
  17. Karel ABRAHAM Ducati +47.343

Non classés 

  • Johann ZARCO Honda 4 Tours
  • Cal CRUTCHLOW Honda 6 Tours
  • Andrea IANNONE Aprilia 9 Tours

Classement provisoire du championnat MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 395
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 256
  3. Maverick VIÑALES Yamaha 201
  4. Alex RINS Suzuki 194
  5. Danilo PETRUCCI Ducati 176
  6. Fabio QUARTARARO Yamaha 172
  7. Valentino ROSSI Yamaha 166
  8. Jack MILLER Ducati 149
  9. Cal CRUTCHLOW Honda 133
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha 115
  11. Pol ESPARGARO KTM 94
  12. Joan MIR Suzuki 83
  13. Takaaki NAKAGAMI Honda 74
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 56
  15. Francesco BAGNAIA Ducati 54
  16. Andrea IANNONE Aprilia 43
  17. Miguel OLIVEIRA KTM 33
  18. Johann ZARCO Honda 30
  19. Jorge LORENZO Honda 25
  20. Tito RABAT Ducati 18
  21. Stefan BRADL Honda 16
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Hafizh SYAHRIN KTM 8
  24. Sylvain GUINTOLI Suzuki 7
  25. Karel ABRAHAM Ducati 7
  26. Mika KALLIO KTM 3

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Jack Miller rejoint le team officiel Ducati MotoGP en 2021

Une MotoGP Ducati officielle sera de nouveau pilotée par un australien l'an prochain : après Troy Bayliss et Casey Stoner, Jack Miller accède à son tour au guidon de la Demosedici d'usine en 2021, avec une option pour la saison 2022. Explications.
La norme Euro5 moto pourrait être repoussée d'un an

Pour avoir le temps d'écouler des "centaines de milliers" de motos potentiellement invendues à cause du coronavirus, l'association des constructeurs européens de motos (ACEM) demande à l'Union européenne de repousser l'entrée en vigueur de la norme Euro5 au 31 décembre 2021... Explications.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
La stratégie du réseau Harley-Davidson face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Harley-Davidson réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Manoël Bonn, directeur marketing Harley-Davidson France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires
[Vidéo] Compilation de chutes de Guy Martin, pilote moto & Co

Moto sur route, sur circuit ou sur l'eau (!), vélo, auto, bateau, aéroglisseur, luge de rue ou sur glace... Guy Martin est un touche-à-tout particulièrement casse-cou. L'ancienne vedette du Tourist Trophy nous divertit en publiant deux vidéos de ses meilleures - pires ? - chutes. Action !
Comment la jeune pilote moto Lucie Boudesseul revient plus forte grâce au confinement

En attendant la reprise des courses (de moto), la jeune pilote Lucie Boudesseul suit ses cours (de première) et s'entraîne pour garder la forme au moyen d'un simulateur d'entraînement moto et d'un programme sportif intense. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...