• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYES ROUTIERS
Sevrey (71), le 12 juin 2013

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Bel exploit de Bruno Shiltz au guidon de sa KTM 690 Duke R qui a brillamment remporté cette 5ème épreuve du championnat de France. Un rallye à rebondissements, au parcours typique à l'ancienne, qui a fait des ravages dans les classements... Récit.

Imprimer

Un parcours routier inédit

Le soleil, bien tardif cette année, avait pourtant l'air de s'être installé en Bourgogne pour la cinquième épreuve du championnat de Frances des rallyes 2013, à l'occasion du 5ème rallye du Sud Morvan... Mais que nenni, l'étape nocturne nous prouvera le contraire !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Une réussite d'organisation en tout cas pour le Racing Mob Creusotin, qui a tenu le coup contre vents et marées pour que la course ait lieu. Le faible nombre d'engagés encore deux semaines avant l'épreuve avait bien failli faire annuler la course, mais étoffé par les 31 inscrits au Challenge Central Team, c'est avec 108 partants que le Morvan 2013 a bel et bien eu lieu.

Parcours routier inédit

Au menu du Rallye du Morvan : quatre boucles différentes (A, B, C et D) qui s'enchevêtrent et se recroisent façon canevas pour un parcours total de près de 570 km, non fléché, à suivre au road book. Les passages à certaines intersections se font dans des sens différents suivant les boucles, ce qui laisse entendre que la navigation risque d'être coton... La moyenne horaire imposée de 50 km/h risque bien d'être salvatrice !

Deux superbes spéciales : Sainte-Hélène (6,3 km), déjà courue l'an dernier, et Aigrefeuille (4,3 km), déjà connue du monde des rallyes dans les deux sens, empruntée notamment lors du Dark Dog Moto Tour mais dans le sens inverse du Rallye du Morvan cette année. L'étape de jour comporte les boucles A (210 km) et B (173 km) et l'étape de nuit les boucles C (149 km) et D (33 km). Sainte-Hélène sera à effectuer deux fois durant la boucle A et une fois lors des boucles B, C et D. Aigrefeuille est à faire une seule fois durant les boucles A, B et C. Huit spéciales sont donc prévues au total.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Les reconnaissances des spéciales, autorisées sur ce rallye, ont permis aux participants de prendre consciencieusement leurs marques les jours précédents, ce qui n'empêchait pas les pilotes les plus consciencieux d'aller également repérer le parcours. Chose que certains regretteront ne pas avoir fait...

"Un rallye se gagne dans les spéciales mais peut se perdre sur le routier" disent les anciens, ce qui n'était plus si flagrant il y a encore peu de temps vu l'évolution des parcours de plus en plus faciles à suivre.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

La magnifique région bourguignonne sera donc le théâtre de bastons sans merci sur les spéciales, mais également de rebondissements inhabituels durant les liaisons qui donneront au final un podium scratch pour le moins remarquable, suite aux quelques bévues et mésaventures des tops pilotes habituels.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Au contrôle technique d'avant-course, ça commence mal pour moi : certainement sur la route entre le parc pilotes de St-Jean-de-Vaux (71) où est situé le parc pilotes et le Pôle moto de Sevrey (71), lieu des contrôles et du départ, j'ai ramassé un gros clou cavalier dans mon pneu arrière...

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Et dire que j'étais fier d'avoir monté ce train de Bridgestone T30, enfin disponible aux dimensions adéquates pour ma Yamaha 1200 Super Ténéré Yam Service...

Grâce à l'efficacité du sympathique Thierry Boyer, parti en trombe chercher un kit réparation tubeless dans son magasin Triumph British Avenue, le désagrément causé par le clou squatteur n'est vite devenu qu'un mauvais souvenir ! Ceci dit, je n'étais plus fier du tout avec une mèche dans le pneu arrière juste avant un départ de rallye... "Pourvu que ça tienne !"

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Petit clin d'oeil aussi Nick Ayrton qui avait cassé le moteur de son antique Suzuki 1100 GSXR pendant les recos du jeudi soir : il n'a pas hésité à prendre la route du Mans, seul, à 1h du matin, pour aller chercher un deuxième moteur chez lui. Il sera au contrôle technique samedi matin, moteur remplacé ! Quand on a ça dans le sang...

Action !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Samedi matin, 9h00 : départ du rallye depuis le Pôle moto de Sevrey. Il fait grand soleil, on se croirait presque au printemps !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Le leader provisoire du championnat de France des rallyes 2013 et tenant du titre 2012, le pilote Moto-Net.Com et officiel KTM Julien Toniutti au guidon cette fois d'une KTM 990 SMR, s'élance en premier pour braver les routes du Morvan.

Une liaison facile d'une trentaine de kilomètres nous met en jambes avant d'affronter la première spéciale à Sainte-Hélène. La moyenne de 50 km/h semble nous laisser un peu de marge.

En roulant strictement aux vitesses "street legal" pour quitter Sevrey par des routes un peu circulatoires, avec les PSR (pelotons de sécurité routière, snipers aux jumelles mais "anges gardiens" de la discipline rallye) à l'affût derrière les fourrés, nous arrivons tranquillement quelques minutes en avance au CH de Sainte-Hélène. Je jette un oeil inquiet sur mon pneu arrière : ça a l'air de tenir !

La spéciale de Sainte-Hélène est très rapide, constituée de trois parties différentes : première partie façon course de côte avec de belles courbes, des enfilades et quelques épingles, puis un changement de direction pour une partie très, très rapide où les sportives dépassent le 200 km/h avant le premier gros freinage, puis "re à toc" dans une enfilade en descente à gros coeur, nouveau changement de direction et une belle descente étroite et technique en succession dépingles.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Thibaut Bernard annonce la couleur au guidon de sa Honda 900 CBR RR et scratche la spéciale en 3'34,72... Le "local" du Rallye de l'Ain se sent chez lui ici aussi ! Un bon pilote assurément, ex-stunter ayant participé au Stunt Bike Show à Carole en 2008 et 2009, la reconversion de Thibaut en rallye routier a l'air de bien se passer !

Il devance Mickael Porcu et son Husaberg 570 FS (3'36,17) et Florent Derrien sur KTM 690 SM (3'38,89). L'officiel KTM et pilote du Journal moto du Net se contentera ici du quatrième temps, quelques dixièmes derrière Florent (3'39,15).

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Le parcours de cette boucle A va ensuite nous amener à Aigrefeuille. Le paysage est tout simplement sublime et les routes font rêver ! Les 50 km/h de moyenne imposées restent larges, le road book n'est pas très clair mais jusqu'ici tout va bien, il fait beau, on se croirait en balade de vacances !

Si bien que les 90 minutes de liaison passent vite et vu l'avance il est préférable de s'arrêter quelques kilomètres avant la spéciale pour pouvoir réchauffer un peu les pneus quelques kilomètres avant de taquiner le chrono. Ambiance vacances confirmée !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

A Aigrefeuille, c'est Mickael Porcu qui signe le meilleur temps au guidon de son Husaberg 570 FS en 2'15,94. Julien Toniutti a l'air de bien s'adapter à son destrier du jour, une KTM 990 SMR choisie dans son programme des sept péchés capitaux pour illustrer la gourmandise : il claque le deuxième temps à 59 centièmes de Mickael, devant Florent Derrien (KTM 690 SM) en 2'18,59.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Thibaut Bernard et sa Honda 900 CBR RR ont frôlé la correctionnelle : excité par son meilleur temps dans la première spéciale, agacé par un départ de cette spéciale un peu précipité (son carton de pointage lui a été remis à 20 secondes de son départ), il est un peu optimiste aux commandes de son hypersportive, sort un peu trop large d'un virage et c'est la chute !

Heureusement sans gravité, il perdra une trentaine de secondes pour repartir et obtiendra le 78ème temps, près de 36 secondes derrière Mickael Porcu.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Du côté des side-cars, belle performance de l'équipage Christophe Boudier/Vincent Marty sur leur attelage Voxan 996 Choda, ici à plus de 20 secondes du meilleur temps scratch (38ème temps scratch) mais devant l'équipage leader de la catégorie au provisoire du championnat, les Amblard (Alain et Olivier) sur leur Choda 1100 Kawasaki ZZR des années 90, qui ne dévoileront la vraie raison de la similitude de leur nom qu'en fin de saison...

Nick "Terminator" Ayrton sur sa Suzuki 1100 GSXR domine la catégorie "Classique" après ce premier passage dans les deux spéciales du rallye.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Plus loin dans les chronos on retrouve les 125 4-temps avec Michel Bonneau sur KTM 125 Duke qui fait le forcing pour repasser devant le jeune Tanguy Brebion et sa 125 HM, leader de la catégorie au provisoire du championnat (avec 10 points d'avance). Après ce premier passage dans les deux spéciales Michel claque des temps meilleurs que Tanguy...

Du côté du Challenge Central Team, le leader Pierre-Jean Dufour au guidon de sa Honda 1000 CBR claque des temps dignes des pilotes Elite (17ème à Sainte-Hélène et 15ème à Aigrefeuille).

Les choses se compliquent...

Une liaison d'une petite heure nous ramène ensuite au Pôle moto de Sevrey pour le CH4 (quatrième contrôle horaire) et reprendre le chemin de Sainte-Hélène pour un deuxième passage.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Un routier toujours aussi beau, le temps aussi, mais les choses vont se compliquer... Les indications du road book sont peu précises et peuvent inciter au doute, voire à l'erreur au vu des nombreuses intersections de petites routes parfois peu évidentes, ce qui oblige à rester concentré pour ne pas prendre de mauvaises directions qui feraient louper un contrôle de passage ou perdre du temps pour se remettre sur la bonne voie.

Quelques pilotes ont choisi de rouler ensemble, ce qui facilite la navigation des plus incertains, mais si le leader du groupe hésite lors d'un changement de direction, le ou les suivants hésitent aussi et chacun jardine dans son coin...

Ce qui se produit chez les top pilotes, notamment pour l'officiel KTM du Journal moto du Net, Julien Toniutti, ou encore Florent Derrien, Nicolas Pautet et Franck Coudert.

Au total, près de 45 pilotes "jardiniers" pointeront en retard au CH5 à Sainte-Hélène : 8 minutes de retard pour Julien Toniutti sur KTM 990 SMR (8 fois 15 secondes de pénalité), 6 pour Flo Derrien (KTM 690 SMR), 5 pour Nicolas Pautet sur son Husaberg 650 FS et Franck Coudert sur sa Ducati 1200 Multistrada, 20 minutes pour Tanguy Brebion (125 HM), etc. C'est la débandade !

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

Sainte-Hélène, deuxième passage : Franck Coudert, certainement pour passer sa colère du pointage en retard, claque le meilleur temps au guidon de sa Ducati 1200 Multistrada en 3'34,40, devant Thibaut Bernard (Honda 900 CBR RR, 3'35,24) et la "gourmande" KTM 990 SMR n°1 de Julien Toniutti (3'36,52).

Pas de chance pour Mickael Porcu, qui avait pointé à l'heure au CH5 : il casse le moteur de son Husaberg 570 FS dans la spéciale et se retrouve "out" pour la course !

Nous voici ensuite assez rapidement (les yeux rivés sur le road book) à St-Jean-de-Vaux, point central du rallye, pour une pause de 30 minutes.

Boucle B : 173 km de St-Jean à St-Jean avec un passage dans chacune des deux spéciales.

Quasiment personne ne pointera en retard au CH suivant. Le routier joue pour beaucoup sur ce rallye, un peu comme lors des rallyes d'antan quand la sécurité routière n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui et où les moyennes horaires imposées demandaient une cadence soutenue pour parvenir à pointer à l'heure... Ici c'est la navigation qui prédomine, malheureusement avec un road book mal conçu qui induit en erreurs... Toutefois plusieurs pilotes, surtout ceux qui avaient pu reconnaitre le parcours routier, ont quand même pointé à l'heure !

Nous revoici donc à Aigrefeuille cette fois, deuxième passage de jour : Bruno Shiltz, qui obtenait jusqu'alors des 6ème, 4ème et 5ème temps et n'ayant pas pris lui non plus de pénalités au CH5, au guidon de sa KTM 690 Duke R "personnelle", signe le meilleur temps en 2'17,65. Il devance Florent Derrien sur KTM 690 SM (2'18,39) et Julien Toniutti sur KTM 990 SMR (2'18,58).

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

La bataille est sanglante du côté des side-cars entre le Voxan 996 Choda de l'équipage Boudier/Marty et le Choda 1100 Kawasaki ZZR du "couple" (?) Amblard qui se battent à coups de dixièmes.

5ème rallye du Sud Morvan : le rallye à l'ancienne !

En 125, Michel Bonneau n'a plus qu'à assurer : il n'a pas pris de pénalité alors que son concurrent direct Tanguy Brebion en a pris une "valise"... Les classements vont être chamboulés ce soir !

Un routier toujours aussi douteux que magnifique nous amène maintenant à Sainte-Hélène pour la dernière spéciale du jour. La météo est toujours estivale... Ca fait plaisir de rouler enfin sur le sec !

Pour ma part, la réparation de mon pneu arrière par Thierry Boyer tient bon ! J'ai pu quand même faire connaissance avec ce fameux Bridgestone T 30, sur le sec déjà : tip top ! Je craignais que son comportement soit différent du BT 023 avec lequel je roule depuis le début du championnat, tant je m'y étais bien adapté, mais RAS, c'est de la balle !

Ma Yamaha 1200 Super Ténéré Yam Service en a même fait frotter les repose-pieds de plaisir dans les virages, preuve que ce pneu tient le parquet ! J'ai juste ressenti un crissement plus prononcé sur le pneu arrière qu'avec le BT 023 lors des gros freinages qui mettent à contribution l'ABS.

Il est vrai que je n'ai pas trop eu l'occasion de rouler sur le sec "chaud" depuis le début de saison... Il faudrait comparer les deux pneus en conditions identiques mais ce T 30 a l'air excellent.

Sainte-Hélène, troisième et dernier passage de jour : Franck Coudert récidive et s'approprie encore une fois ici le meilleur chrono au guidon de sa Ducati 1200 Multistrada (3'32,57) devant Thibaut Bernard (Honda 900 CBR RR) en 3'33,61 et encore uen fois Julien Toniutti (KTM 990 SMR) en 3'33,82.

Le parcours de l'étape de jour se termine à Saint-Jean-de-Vaux : fin de la boucle B.

Au classement de l'étape, les pénalités font du ménage : Bruno Shiltz (KTM 690 Duke R) se retrouve en tête de la course avec plus de 18 secondes d'avance sur le second qui n'est autre que Laurent Filleton, pilote d'une Aprilia 1000 Tuono, un peu plus d'une seconde devant le courageux Nicolas Derrien sur Triumph 675 Street Triple. Victime d'une entorse à la cheville lors d'une chute stupide (comme la plupart des gamelles !) pendant les reconnaissances, c'est sous antidouleurs et anti-inflammatoires que Nico tenait bon le guidon !

Joli coup pour le vainqueur du Challenge Central Team (classement sur l'étape de jour uniquement) : Pierre-Jean Dufour sur Honda 1000 CBR occupe la dixième place du scratch général !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.