• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI CASQUE HQ-1
Paris, le 22 octobre 2008

2500 km avec le casque intégral haut de gamme HJC HQ-1

2500 km avec le casque intégral haut de gamme HJC HQ-1

Fruit de deux ans de recherches, le casque intégral HJC HQ-1 lancé en 2006 se veut pionnier dans l'utilisation de la fibre de carbone comme élément majeur de sa conception. Léger et original, l'intégral coréen est-il pertinent au quotidien ? Essai !

Imprimer

Essai complet de l'intégral HJC HQ-1

Spécialisé dans la fabrication de casques depuis 1971, HJC s'est vite taillé une renommée enviable dans un secteur où la concurrence est particulièrement impitoyable. Pour son dirigeant W.K Hong, "le succès mondial que connaît HJC provient de son expérience dans la fabrication de casques, combiné à des idées innovatrices et une politique de prix raisonnables".

Autoproclamé premier fabricant dans le monde en termes de volume, le fabricant coréen réalise 40% de ses ventes aux Etats-Unis, un marché considérable et envié sur lequel HJC règne en maître depuis 1992 ! Ce succès repose sur une gamme complète comprenant des modèles cross, des jets, des modulables et des intégraux proposés à des tarifs compétitifs. Trônant au sommet des modèles intégraux, le HQ-1 fait valoir son haut degré de technicité et son look "full carbone" pour séduire. Qu'en est-il à l'usage ? Essai !

Plus léger et plus solide

Figurant parmi les premiers modèles de casques à se targuer d'une calotte ultra-légère en carbone 4x4 Tow Twill carbone 3K, le HQ-1 est le fruit de deux années d'étude des chercheurs de la marque qui souhaitaient mettre au service des utilisateurs tous les bienfaits de la fibre de carbone. Plus léger, plus résistant et plus rigide qu'un composant en polymère injecté, ce matériau coûteux s'utilise en aviation, en nautisme et dans les instruments sportifs de haut niveau (skis, raquettes de tennis, etc.).

Guillaume Diectrich, champion de France Superbike 2008

Parvenant à maintenir les coûts malgré l'utilisation importante de cette noble matière - conjointement à des fibres de Kevlar et de verre pour assurer un poids contenu et une meilleure résistance dans le temps -, HJC lance son haut de gamme en 2006 et plusieurs pilotes de renom l'adoptent sur piste : le champion AMA Superbike Ben Spies, le double champion FSBK Guillaume Dietrich, ainsi que Kenny Foray, champion de France Supersport 2007.

Mettant bien en valeur sa composition classieuse - surtout dans ses versions unies noire, rouge ou bleue -, le HQ-1 ne se résume pas qu'à une vitrine destinée à démontrer le savoir-faire de la marque. Développé en soufflerie, son aérodynamisme est optimisé pour assurer un minimum de turbulences à haute vitesse, sa ventilation interne a été peaufinée pour permettre une aération et une action anti-buée, alors que ses mousses démontables et lavables favorisent l'évacuation de la transpiration, en plus d'être traitées anti-bactériens.

A l'épreuve de la route

Délicate attention, le HQ-1 est disponible en trois tailles de calotte différentes : du 53 au 56, du 57 au 60 et du 61 au 64 pour un confort optimal. Un atout repris par bon nombre de constructeurs, qui permet surtout de profiter à plein de la légèreté du modèle, explique HJC. Affiché à 1300 g en taille M, notre modèle d'essai est particulièrement réussi dans sa robe noire, qui met bien en valeur la composition en carbone de la calotte.

Essai complet de l'intégral HJC HQ-1

Son poids contenu va de pair avec une présentation globale soignée, des composants bien ajustés et un design sobre et efficace. L'écran anti-buée et résistant aux rayures fourni d'origine se démonte facilement, via le système à double pivot étrennée par la marque : la visière s'ôte avec un seul doigt et se replace aisément avec deux ! Plus délicate à manier - question d'habitude -, la jugulaire est de type double "D", un système un peu contraignant mais efficace.

Le revêtement interne distille une agréable douceur et un toucher cossu. L'ensemble ne prête pas le flanc à la critique au niveau de l'ajustement et il est visible que le constructeur a tenu à soigner le confort de ses futurs utilisateurs : un très pratique cache-menton préserve des remontées d'air froid, la jugulaire est gainée de mousse pour éviter d'agresser la gorge et un joint caoutchouté sur lequel se plaque la visière promet une étanchéité appréciable.

Les canaux de ventilation sont bien visibles à travers la garniture qui se révèle épaisse et très facile à démonter. Seul le rembourrage un peu léger au niveau du front laissera circonspect : la forme de la tête de chacun est unique et la plupart des usagers n'en souffriront pas, mais Moto-Net.Com rappelle à ses lecteurs que lors de l'essayage de n'importe quel modèle, aucune pression ou gêne ne doit se faire ressentir sur le crâne.

Essai complet de l'intégral HJC HQ-1

Porté sur de nombreuses motos différentes et dans des conditions climatiques allant du brouillard résolument hostile (9°C) aux fortes chaleurs (35°C) en passant par la pluie, le HQ-1 s'est révélé un compagnon de route agréable. L'efficacité du traitement anti-buée de sa large visière, conjuguée à un système de ventilation aux propriétés épatantes, permettent de rouler sous la pluie sans la moindre condensation, seulement avec les ventilations supérieures ouvertes ! Sachant que la marque a prévu un maque anti-buée en sus, les amateurs de virées hivernales n'ont aucun souci à se faire !

L'étanchéité est remarquable et la manipulation de l'ouverture située au niveau du menton s'exécute de manière intuitive, à l'opposé de la - minuscule - commande de blocage de la visière en position fermée, développée - entre autres - pour assurer une meilleure isolation. Si le mécanisme n'améliore en rien une acoustique passable - les bruits aérodynamiques sont particulièrement présents dès 100 km/h -, le verrouillage de la visière évite le soulèvement de celle-ci à vitesse élevée ou lors de mouvement de la tête sur le côté ou vers l'arrière.

Essai complet de l'intégral HJC HQ-1

Pratique sur circuit - où le HQ-1 dévoile en outre un champ de vision très large et un maintien irréprochable, malgré les brutales variations de pression induites par les vitesses élevées -, le dispositif se révèle assez futile sur route, d'autant qu'il faut penser à le déverrouiller à chaque entrée d'agglomération si l'on souhaite soulever la visière. Une manoeuvre qui mettra en avant le peu de possibilités prévues dans ce domaine : la visière s'ouvre seulement d'un demi millimètre environ, puis à mi-hauteur et enfin complètement ! Frustrant...

Bilan de notre essai

Conditions de l'essai
  • 2500 km
  • Ville, départementales, nationales et autoroutes
  • Météo : de 9 à 35°C, pluie, soleil, brouillard
  • Problèmes techniques rencontrés : RAS

    Points forts

  • Look valorisant et poids contenu
  • Système anti-buée et ventilation très efficace
  • Finition et douceur de la garniture interne
  • Blocage de la visière sur piste

    Points faibles

  • Ouverture de la visière limitée à trois positions
  • Insonorisation moyenne
  • Mousses de joues légèrement trop rigides

Le poids plume du casque, son centre de gravité judicieusement placé et l'absence de vibrations permettent de rouler longtemps sans fatigue, d'autant que l'épaisseur de la garniture interne assure une isolation thermique appréciable lorsque le mercure plonge ! Douces au contact et gardant leur forme après les 2500 km de notre essai, les mousses utilisées par HJC sèchent très rapidement en cas de fortes chaleurs. Seul leur manque de flexibilité, notamment au niveau des joues, pourra entraîner un léger inconfort.

Esthétique et polyvalent

Livré avec un sac HJC et deux vis du mécanisme d'ouverture "au cas où", le HQ-1 mérite son titre de haut de gamme de l'enseigne. L'utilisation du carbone lui apporte un vrai plus sur le plan du look, du poids et a fortiori de la résistance en cas de chute. Quelques détails comme l'insonorisation perfectible et le blocage délicat de la visière trahissent le côté racing du modèle, mais sa ventilation performante et ses aspects pratiques lui octroient de réelles capacités pour des roulages quotidiens.

Disponible en noir uni au tarif de 339 € TTC, le HQ-1 se teinte en rouge ou en bleu pour 20 € supplémentaires et se pare d'une originale décoration "Lordship" pour 449 € TTC.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Officiel : Pol Espargaro au HRC, Alex Marquez chez Honda-LCR en 2021

A peine arrivé, déjà débarqué : Alex Marquez quittera bel et bien le team officiel Honda en 2021 pour laisser place au transfuge KTM Pol Espargaro, et ce sans avoir disputé une seule course sur la RC213V d'usine ! Le frère cadet de Marc Marquez conservera un statut de pilote HRC dans l'équipe privée LCR. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Rossi chez Yamaha Petronas-SRT en 2021 : fin du suspense ce lundi ?

Valentino Rossi, remplacé par Fabio Quartararo dans le team officiel Yamaha l'an prochain, poursuivra selon toutes vraisemblances sa longue carrière dans l'équipe malaisienne Yamaha Sepang Racing Team (SRT). Un contrat de deux ans serait même sur le point d'être révélé... après quelques ratés de communication. Explications.
Pilotes et équipes 1 commentaire
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...