• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#24HMOTOS
Paris, le 1er septembre 2020

24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

La longue attente valait finalement le coup : décalée d'avril à août en raison du coronavirus, la 43ème édition des 24H Motos n'a pas manqué de piquant... ni de rebondissements, chutes, exploits, pluie, arc-en-ciel, etc. Pour tout bien comprendre, voici les réactions des principaux pilotes et team managers.

Imprimer

Vainqueur : FCC TSR Honda France n°5

Josh Hook: "C'était une course incroyable ! Nous sommes arrivés ce week-end avec une nouvelle moto et l'équipe n'a eu que quelques mois pour la préparer. La nouvelle Honda CBR est incroyable, elle est déjà compétitive et nous a tous surpris, que ce soit les pilotes ou l'équipe technique, parce que nous avons été immédiatement plus rapides sur cette moto que sur n'importe quelle autre auparavant. Nous avons continué à améliorer la moto et nous sommes arrivés cette semaine au Mans avec une moto capable de gagner la course, ce que nous avions compris dès le départ. Je remercie sincèrement l'équipe et nos partenaires qui ont travaillé si dur pour mettre au point cette nouvelle moto. Ils méritent cette victoire et je suis heureux que Freddy, Mike et moi-même ayons pu y contribuer".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Freddy Foray: "Quand on revient en arrière, on se dit que la moto n’avait encore jamais roulé et elle gagne la course aujourd’hui. J’ai simplement envie de dire un grand merci à ce team qui a réalisé une prouesse improbable car au départ on ne savait pas ce qui nous attendait avec une moto qui partait de zéro. Partager ça avec l’équipe et mes coéquipiers c’est fantastique aussi. Je tire mon chapeau à Mike qui a vraiment bien roulé, ainsi qu’à Josh qui était blessé et qui a tenu le coup jusqu’au bout. C’est la deuxième victoire qu’on partage ici et c’est génial. Il y a encore quelques semaines on ne savait même pas si on pourrait rouler en raison de la situation sanitaire et aujourd’hui nous sommes au Mans et on gagne la course, c’est magique !".

Mike Di Meglio: "C’était vraiment une course de folie ! Dès le départ je pensais que le rythme allait être beaucoup plus soutenu, comme on partait d’une machine neuve j’étais prêt à accepter de laisser partir mes concurrents. Au final j’ai fait un bon départ et je me suis retrouvé derrière Gregg Black que j’ai réussi à doubler dans le premier tour et je suis parti à mon rythme. J’étais assez surpris de voir que je parvenais à creuser un écart alors j’ai calmé un peu le jeu au cours du premier relais. Quand les concurrents ont commencé à faire des erreurs avec les conditions compliquées, on a choisi de vraiment restés concentrés sur notre rythme. C’est pendant la nuit que j’ai commencé à bien comprendre la moto et prendre du plaisir avec en faisant de bons chronos. Le team a fait un travail vraiment fantastique sur la moto, nous on s’est entraînés du mieux possible pendant toute cette période du Covid et on gagne à l’arrivée, c’est super".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Masakazu Fujii, team manager : "Le début de cette saison a été assez compliqué, avec la pluie qui a perturbé les premières courses, puis la pandémie, tous les éléments semblaient jouer contre nous. Mais avec le soutien de tous nos partenaires, nous avons travaillé dur pour développer cette nouvelle moto car nous n'avions pas beaucoup de temps. Nous avions le choix, nous aurions pu garder l'ancienne et attendre un an de plus pour développer la nouvelle moto, mais nous avons décidé de retrousser nos manches pour la rendre opérationnelle pour Le Mans. C'est génial de gagner cette course avec une nouvelle moto sans expérience avec laquelle, nous n'avions aucune certitude. Cette deuxième victoire au Mans est formidable pour l'équipe, pour Honda et tous nos partenaires".

2ème : Webike SRC Kawasaki France Trickstar n°1

Jérémy Guarnoni : "Nous n’étions pas les plus forts sur le papier mais nous avons réussi à inverser la tendance. Je prends ce résultat comme une bonne surprise. Nous avons clairement manqué de roulage car même si les Michelin sont très performants, il nous a fallu repartir de zéro en terme de réglages. Une bonne partie de la mise au point a été réalisée mais il nous faut encore peaufiner pour retrouver le chemin de la victoire. Nous n’avons pas gagné cette fois-ci, contrairement à l’année dernière, mais pour toute l’équipe, je considère que c’est une victoire. Maintenant, le team se replace au championnat du monde et c’est là le principal. Je remercie chaleureusement mes coéquipiers Erwan et David, nous sommes rapides sur la moto parce que nous prenons un immense plaisir à rouler ensemble. J’ai vraiment hâte d’être à Estoril au Portugal le mois prochain !"

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

3ème : Suzuki Endurance Racing Team n°2

Damien Saulnier, team manager : "Bien sûr, nous visons toujours la victoire mais après cette course très compliquée, avec des conditions météo qui n'arrêtaient pas de changer et de nombreux rebondissements, cette 3e place me satisfait vraiment. D'autant qu'au championnat nous réalisons une très belle opération. Nous sommes toujours leader du championnat mais nous ne crions pas victoire. Il reste une course et en Endurance, c'est après la ligne d'arrivée qu'on fait les comptes. Je félicite tout le staff technique du SERT et les pilotes pour le super travail qu'ils ont réalisé. Je suis très fier d'eux. Je remercie aussi l'ACO et Eurosport Events pour l'organisation de l'épreuve dans un contexte sanitaire compliqué. Un grand merci enfin à nos partenaires pour leur soutien fidèle malgré cette année à part".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Etienne masson : "Un podium pour cette nouvelle édition des 24 Heures Motos. Un petit peu déçu du résultat final car nous avons loupé de peu la 2eme place, mais une course de 24 Heures reste toujours imprévisible. Néanmoins nous faisons une bonne opération pour le Championnat FIM Endurance World Championship EWC en maintenant notre place de leader !"

Gregg Black : "Malgré une course pleine de rebondissements sur une piste piégeuse, nous terminons cette 43 ème édition sur le podium. Nous marquons des points précieux et conservons notre place de leader au classement général du Championnat EWC. Merci à vous tous de nous avoir suivi dans des conditions un peu particulières cette année. Merci à mes sponsors et partenaires ainsi qu’à mon équipe et mes coéquipiers. Rendez-vous à Estoril le 27 septembre prochain pour la finale du Championnat EWC !"

Xavier Simeon : "Quelle émotion de monter sur le podium des 24h du Mans! Merci au SERT et mes coéquipiers pour leur incroyable travail! On a tous fait du super bon boulot !"

4ème : Yamaha Austrian Racing Team n°7

Karel Hanika : "C'est une pilule dure à avaler. Nous visions plus haut dans le classement bien sûr. Je suis vraiment désolé de mon crash au premier relais. Je me sentais bien sur la moto, et je n'avais pas l'impression d'attaquer quand la pluie est arrivée, mais arrivé dans le virage, il y avait plus d'eau que prévu et j'ai glissé en cassant le guidon. Nous avons perdu beaucoup de temps, mais à partir de là, nous avons fait de notre mieux, chaque pilote était fort et l'équipe a fait un excellent travail. Nous étions les plus rapides sur la piste, nous pouvions tourner en 1' 37, et au final, nous sommes remonté en 4ème place : ce n'est pas le podium espéré mais nous obtenons de précieux points. Nous pouvons toujours nous battre pour le championnat à Estoril, mais c'est difficile d'aller au Portugal sans le trophée du Mans. Je tiens à remercier l'équipe de m'avoir soutenu, c'est ma première chute en course d'endurance, mais nous sommes tous restés soudés et avons fait de notre mieux pour récupérer. Bridgestone nous a beaucoup soutenus, Yamaha a fait une excellente moto, alors je remercie tous les membres de notre équipe. Nous pourrons rebondir plus fort à Estoril".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Marvin Fritz : "Nous avons beaucoup travaillé sur l'électronique et avons finalement trouvé un bon réglage pour le frein moteur et le contrôle de traction. Niccoló a fait un excellent début de course, et j'ai fait un bon premier relais. J'ai dépassé la FCC TSR Honda en tête et j'ai creusé un écart de plus de dix secondes. Puis Karel a malheureusement chuté, mais il a heureusement pu ramener la moto et l'équipe a réparé les dégâts très rapidement. Au final, nous nous sommes battus pour revenir à la quatrième place : c'est génial car nous étions les plus rapides toute la nuit et ce matin. C'était important de remonter et marquer de bons points parce que nous sommes maintenant troisièmes au championnat et que nous avons encore une chance de gagner. Nous sommes impatients d'aller à Estoril car mon équipe et mes coéquipiers ont été rapides ici au Mans, et Bridgestone a aussi fait un excellent pneu pour la course. La nouvelle moto a terminé les 24 heures, donc c'est super. Je tiens à remercier mon équipe qui s'est donné à 110 %,. Vivement la prochaine course".

Niccoló Canepa : "Ce n'est pas le résultat que nous attendions car nous avons été très rapides tout le week-end. Même en course, nous avons été l'équipe la plus rapide dans toutes les conditions, donc au final, je ne pense pas que nous ayons eu ce que nous méritions. Le point positif, c'est que la moto fonctionne bien et que les pneus Bridgestone fonctionnent très bien, donc nous sommes confiants en amont de la finale à Estoril. C'est dommage de ne pas monter sur le podium ici au Mans car je pense que nous le méritions, mais c'est la course : en 24 heures tout peut arriver, et malheureusement, nous avons eu un peu de malchance. Nous n'avons rien à perdre à Estoril, donc nous allons chercher la victoire là-bas pour finir l'année sur une note positive".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Mandy Kainz, team manager : "La course a été difficile, même si je pense que nous avons fait un travail parfait. La moto, les pneus et les pilotes étaient incroyables. Nos gars étaient les plus rapides en piste dans toutes les conditions, mais nous avons malheureusement chuté dans un virage trempé, ce qui nous a coûté beaucoup de temps. Nous sommes tombés à trois tours du leader, puis à huit tours, mais nous nous sommes battus pour revenir à la quatrième place. Les 24 heures ont été trop courtes pour que nous puissions terminer sur le podium, mais le côté positif est que nous savons que la nouvelle YZF-R1 peut terminer les 24 heures complètes, nous savons que nous avons les pilotes les plus rapides mais ce que nous n'avons pas eu, c'est assez de chance. Elle reviendra pour Estoril".

5ème : VRD Igol Pierret Expériences Yamaha n°333

"Top 5 et premier privé : ce résultat est le meilleur que nous avons eu depuis notre engagement en EWC. Nous avons passé les étapes une à une depuis nos premiers tours de roues en championnat de France. Et maintenant, nous sommes à cette 5ème place en championnat du monde d’endurance FIM EWC. Merci à vous de nous avoir soutenu tout au long de la semaine et durant cette course des 24h si particulière. Ce n’est vraiment pas pareil sans vous dans les tribunes. Prochaine étape, les 12h d’Estoril fin septembre : imaginez bien que nous y allons avec envie de performer !"

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Florian Alt : "Nous terminons cinquième au terme de la course la plus physique de ma vie : 13 relais et 1424 km rien que pour moi. Nous avons maintenu un excellent rythme et nous avons roulé 12 heures à seulement deux pilotes, après le départ de Nico Terol pour soigner une infection de l'appendice. Rétablis-toi vite ! C'était une grande course avec VRD Igol Pierret Expériences et Florian Marino. Mais nous en nous voulons plus !"

Nico Terol : "Tout d'abord, je tiens à m'excuser de n'avoir pas pu terminer la course hier avec mes amis, Florian Marino et Florian Alt, je suis vraiment admiratif de ce que vous avez accompli. J'ai vomi dès le premier relais, je n'ai rien mangé et à la fin je ne buvais plus non plus... le ventre vide, j'ai tenu 12 heures. À ce moment là, mon corps n'en pouvait plus. J'ai dû être admis vers 3 heures du matin mais heureusement, tout s'est bien passé. Personnellement, j'ai passé un mauvais moment... Je suis néanmoins très heureux d'avoir donner le meilleur de moi-même, d'avoir eu un très bon ressenti sur la moto et d'avoir été très compétitif. Je veux bien sûr remercier l'équipe pour son excellent travail et pour la superbe moto dont nous avons bénéficié".

1er SST (8ème) : GERT56 by GS Yuasa BMW n°56

Lucy Glöckner : "En ces temps perturbés, ce fut probablement l'une des courses les plus difficiles que j'aie jamais courues dans ma carrière. Nous avons vu qu'il était plus que facile de tomber. Nous avons parfois du faire preuve de prudence et prendre une seconde de sécurité, gérer intelligemment la course. Je suis absolument heureuse : mes deux coéquipiers Stefan et Toni ont fait un méga-travail et c'est maintenant la deuxième victoire de l'équipe aux 24 heures, mais la première au Mans et ce, à la septième tentative.

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

<pStefan Kerschbaumer : "Le plaisir de piloter est différent dans ces conditions, mais nous l'avons fait et nous avons gagné. Tout s'est passé sans problème, nous avons également eu un peu de chance de notre côté... Le passage aux pneus pluie par exemple, s'est fait au moment exact où je devais de toute façon rentrer aux stands. Je ne pouvais pas le planifier. C'est absolument génial de pouvoir gagner cette course, je suis heureux pour toute l'équipe".

Toni Finsterbusch : "C'est ma première course de 24 heures et je la gagne tout de suite ! Ca ne pouvait pas mieux tomber. C'était vraiment épuisant et nous devions toujours trouver le bon équilibre entre attaque et retenue. L'équipe a fait un travail d'enfer dans les stands et a parfaitement maîtrisé tous les arrêts. Nous avons tous les trois tout donné sur la piste, or il était plus que facile de faire des erreurs aujourd'hui".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Karsten Wolf, team manager : "Il nous aura fallu sept ans pour arriver au sommet au Mans. D'habitude, nous étions toujours malchanceux ici. Cette fois-ci c'était l'exact opposé, vous n'imaginez pas la chance que nous avons eu comme l'arrêt au stand prévu avec Kerschi quand il commence à pleuvoir. Notre BMW S1000RR n'a pas fait d'histoires et, au final, nous terminons premier. mais nous n'aurions pas pu y arriver sans l'engagement de Pirelli Allemagne et de Björn Lohmann, car sinon nous aurions été sans pneus. Nous devons aussi notre succès à tous nos partenaires et sponsors qui ont maintenu le cap en ces temps difficiles de Coronavirus. Nos familles, amis et connaissances méritent également nos sincères remerciements. Et surtout, à leurs employeurs qui ont aidé à faire face aux nombreux reports de vacances cette année, qui ont ainsi permis que je puisse déployer ma puissante troupe ici".

2ème SST (9ème) : No Limits Motor Team Suzuki n°44

"Nous sommes montés sur le podium des mythiques 24 heures du Mans moto, et nous sommes la première équipe italienne à le faire. Il n'y a vraiment rien d'autre à ajouter... À part des remerciements. À notre formidable #NoLimits44 tout d'abord. Nous obtenons un résultat à la hauteur, qui représente bien plus qu'une victoire pour une équipe indépendante comme la nôtre. Et nous l'avons fait par nos propres moyens, avec notre volonté, notre détermination et la passion que nous avons pour ce sport. C'est un résultat que nous avons recherché ces dernières années, de plus en plus conscients de notre force et de notre potentiel. Et aujourd'hui, le bonheur que nous ressentons est la récompense de nos efforts et nos performances, qui pour l'équipe commencent bien avant le week-end de course, mais durent de nombreux mois, même loin des pistes, pour nous permettre d'être présents sur ce magnifique championnat du monde d'endurance FIM EWC".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

"Merci donc, et bravo à chacun d'entre nous ! Merci et bravo à nos pilotes Luca Scassa, Christopher Kemmer et Luca Vitali qui ont démontré leurs qualités et leur haut niveau durant ce week-end de course, en donnant le meilleur d'eux-mêmes, relais après relais. Nous sommes fiers qu'ils fassent partie intégrante de cette équipe, car sur la piste ou dans le box, une épreuve de 24 heures se conquiert tous ensemble, en tant qu'équipe. Merci à tous les amis, les fans qui ont vécu la course avec nous, même de loin, heure après heure, ils nous ont soutenus et ont fini par nous inonder de merveilleux messages ! Et enfin, merci à tous les partenaires techniques, qui contribuent à rendre notre moto jaune performante, et à tous nos sponsors qui nous aident à atteindre nos objectifs ! Il est déjà temps de penser au prochain rendez-vous, de se mettre au travail et de vous voir au Portugal dans moins d'un mois !

3ème SST (10ème) : Team Moto Ain Yamaha n°96

"Au gré d'une course riche en émotions, nous terminons sur le podium. Certes, des erreurs techniques sont venues perturber notre parcours, mais l'acharnement et la passion de chacun nous emmènent sur cette belle 3ème marche ! Merci à tous, pilotes, box, panneautage, ostéo, intendance. Rendez-vous au Portugal pour la finale !"

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Robin Mulhauser: "Dès mon premier relais, après 5 tours, je me suis fais avoir par quelques gouttes de pluie tombées dans le dernier virages du circuit. Cette chute m’a laissé presque KO au sol, et il m’a fallu quelques secondes afin de reprendre mes esprits. Une fois reparti pour terminer mon relais, j’avais comme une vision double et j’étais carrément groggy. Une fois rentré au stand heureusement, mes coéquipiers ont pris les devants et m'ont permis de me reposer durant un laps de temps plus grand que normal : merci à vous les gars et désolé pour ma chute ! La suite de la course a continué sur cette lancée : une pénalité de Stop&Go, une autre chute de mon coéquipier, des problèmes mécaniques, etc. Mais nous nous sommes toujours battu et avons relevé chaque défi qui s’opposait à nous ! J’aimerais par ce message, remercier l’ensemble de l’équipe qui a effectué un travail incroyable et sans qui nous n’aurions jamais pu atteindre le podium de cette course dantesque ! Ce sont eux les véritables héros de cette épreuve et qui nous ont portés sur leur épaules tout du long, alors à vous, un grand merci ! Des mécaniciens aux cuisinier ainsi qu’à notre masseuse, merci à vous. Merci à tous pour votre soutien durant ce week-end de folie, maintenant il est temps de se reposer et de se concentrer pour Estoril à la fin du mois de Septembre ! Au final je ressors de cette chute indemne grâce à mes équipementiers à la pointe de la technologie et de la sécurité, merci à vous pour ces produits de qualité !"

Non classée : BMW Motorrad World Endurance Team n°37

Werner Daemen, directeur : "Je suis très déçu, non seulement pour moi, mais aussi pour toute l'équipe et tous ceux qui ont travaillé dur pour obtenir un bon résultat. Lors des deux précédentes courses, nous avons vu que nous étions candidats au podium dans ce championnat, et je pense que ce week-end nous avons montré une fois de plus que nous pouvions nous battre pour le podium et la victoire quand tout va bien. Mais ce week-end, la chance n'était pas de notre côté, et c'est aussi ça la course. Nous allons maintenant retenir les points positifs, aller de l'avant et nous préparer sérieusement pour Estoril".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Kenny Foray : "C'était une bonne course, même si le résultat n'est certainement pas celui que nous attendions. C'est toujours difficile de finir comme ça. Mais je pense que nous devons regarder les points positifs. La moto était incroyable sur toute la distance de la course, le rythme des pilotes l'était tout autant. Il est certain que nous devons nous améliorer dans certains domaines, mais je suis presque sûr que c'est possible car je crois en l'équipe. Et je pense que nous aurons plus de chance lors de la prochaine course".

Markus Reiterberger : "Tout d'abord, un grand merci à toute l'équipe qui a travaillé si dur après de très bon test et qui a apporté de nouvelles améliorations pour l'épreuve. Merci aux organisateurs qui ont permis à l'événement d'avoir lieu. En course, la chute de Kenny sous une forte pluie nous a fait légèrement descendre dans le peloton, mais nous avons tous fait du bon travail ensuite, nous étions concentrés pendant nos relais et j'ai pu signer quelques chronos très rapides pendant la nuit. Nous avons tout donné, mais il a été difficile de rattraper les gars qui nous précédaient. C'est pourquoi nous aurions été très contents de terminer cinquième au final. Les pièges habituels des courses d'endurance ont fait leur apparition au cours de ces 24 heures : météo bizarre, accidents, interventions de la voiture de sécurité. C'était vraiment une course très, très difficile et longue. Nous n'avons malheureusement pas reçu notre récompense à la fin. C'est vraiment dommage mais nous devons continuer à regarder vers l'avenir. Nous avons vu de quoi nous sommes capables et nous allons construire sur cette base".

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Ilya Mikhalchik : "C'était de ma faute. J'ai été trop rapide pendant mon relais. Les autres gars ont ralenti mais j'ai continué sur mon rythme, j'ai fait une petite erreur, j'ai élargi et une bosse m'a fait perdre l'avant. Nous étions cinquième et j'essayais de donner le meilleur de moi-même, comme toujours. Je veux dire un grand, grand pardon à BMW et à mon équipe qui a fait un travail fantastique pendant tout le week-end. La moto était vraiment super et rapide pendant les 24 heures : elle aurait même pu gagner la course. Mais les conditions météorologiques difficiles ne nous ont pas donné cette chance. Encore pardon à toute l'équipe, à tous les fans et à tous ceux qui nous soutiennent. Ne répétons pas cette mauvaise expérience à l'avenir".

13ème STT (26ème) : Aprilia Le Mans 2 Roues n°15

En 2020, le Trophée Anthony Delhalle a été remis à cette unique équipe Aprilia, dont les pilotes Marco Boué et Eddy Dupuy ont effectué les trois quarts de la course à deux, suite à la blessure de leur coéquipier Nelson Major.

 24 Heures du Mans Motos 2020 : débriefing après course

Emmanuel Parisse : "Pour nous le principal c’est d’être à l’arrivée. Je me souviens que lors d’une précédente édition du Bol d’Or, Anthony s’était retrouvé dans la même situation que Marco et Eddy, alors c’est très symbolique pour nous. Il y avait un objectif et ils l’ont accepté. Ils n’ont rien lâché. Je suis très fier de ce qu’ils ont fait et de recevoir ce trophée".

Marco Boué : "Nous avons connu une semaine difficile et ce n’était pas gagné. En course, nous avons rencontré des conditions météo très délicates et une piste piégeuse. Nelson en a fait les frais. Malgré ça, l’équipe et Eddy ont assuré. Je suis super content d’être allé au bout de la course".

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net  : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son &quot;gromono&quot; de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette &quot;Mash-ine&quot; développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf &quot;nouvelles&quot; recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

  • En savoir plus...