• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYES ROUTIERS
Villecomtal (12), le 24 juillet 2014

11ème rallye du Dourdou : 1ère victoire pour Filleton, 3ème titre pour Toniutti !

11ème rallye du Dourdou : 1ère victoire pour Filleton, 3ème titre pour Toniutti !

Après une baston d'un autre monde dont Laurent Filleton (Aprilia 1000 Tuono) sort vainqueur, le pilote Moto-Net.Com officiel Yamaha Julien Toniutti (Yamaha MT09 Team 2B/Delétang) termine second et se voit couronné champion de France 2014. Compte rendu.

Imprimer

3 tours de jour

Après une nuit plus courte pour certains que pour d'autres, ça repart pour trois boucles ce matin. La météo a l'air de se maintenir, mais la pluie n'est pas loin. Une petite averse très tôt ce matin nous laisse présager que les choses pourraient rapidement se gâter... Heureusement ce ne fut qu'une fausse alerte : on passera entre les gouttes et cette onzième édition du rallye du Dourdou se déroulera intégralement sur le sec !

Aujourd'hui le parcours est légèrement différent de celui de la nuit. Il n'est constitué que d'une grande boucle de 120 km à effectuer trois fois.

L'ordre de passage dans les spéciales est le même que pour l'étape nocturne : Limon d'abord puis Mouret, mais séparées d'une grande liaison au lieu d'être proches l'une de l'autre comme cette nuit.

Au guidon de sa Yamaha MT-09, Julien Toniutti part détendu ce matin avec le titre en poche ! Maintenant, l' objectif est de gagner le rallye, ce qui serait royal pour un champion à une finale...

Mais les choses ne peuvent pas toujours se passer comme on voudrait et Laurent Filleton aussi veut le gagner ce rallye, tout comme Luc Deiana (Honda 450 CRM HM), troisième de l'étape de nuit à 1,63 seconde du leader... Tout est possible avec les six spéciales d'aujourd'hui !

Dès le premier passage à Limon, Laurent Filleton enfonce le clou et affiche le meilleur temps (2'14,54). Il est suivi de Luc Deiana et de Julien Toniutti mais en quatrième position sur ce chrono c'est Benoît Nimis sur Yamaha 450 YZF qui se rapproche du trio de tête, alors qu'il a terminé l'étape nocturne en 5ème position.

Benoît n'ira malheureusement guère plus loin : suite à une casse moteur lors de la liaison suivante, le numéro 7 du championnat doit déclarer forfait.

La liaison est très technique, gravilloneuse et viroleuse... Il ne faut pas trop s'attarder à contempler le paysage pourtant féérique !

Spéciale de Mouret : encore Filleton ! Julien Toniutti, bien décidé à aller chercher Laurent, cale au départ de cette spéciale à 5 secondes du top ! Il redémarre en catastrophe et part direct sans regarder le chrono, ayant eu l'impression que les 5 dernières secondes étaient largement passées... mais que nenni, il est parti avant le zéro et écope de 5 secondes de pénalité : c'est le tarif !

Luc Deiana en profite pour claquer le deuxième temps, devant Renaud Neumann sur Honda 1000 VTR F.

Un autre pilote ne terminera pas la course, mais pour casse du bonhomme... Nick Ayrton, titré champion de France en Classique depuis le rallye de l'Ain, s'en met une bonne au guidon de sa Suzuki 1100 GSXR en négociant mal une chicane de bottes de paille installée dans une partie droite trop rapide de la spéciale de Mouret (ladite chicane n'empêchant pas d'y arriver à près de 170 km/h...) ! Nick souffre d'une sérieuse fracture ouverte à la main... Bon rétablissement mon pote !

A la fin de cette première boucle du jour, les 15 mn de pause assistance passent vite. La nuit à été courte et la journée va être longue... Allez, une gorgée de boisson énergétique, le plein, la chaîne, un coup d'oeil général et feu, ça repart !

Limon, spéciale 7 : Julien Toniutti, remonté comme une pendule, cravache sauvagement la Yamaha MT-09 du Team 2B/Delétang et décroche le meilleur chrono en 2'14,87, près de huit dixièmes devant Luc Deiana (2'15,65) et 1,57 seconde devant l'Aprilia 1000 Tuono de Laurent Filleton (2'16,44).

On reprend ensuite la route à travers l'Aubrac : que c'est beau ! La fatigue commence à vraiment se faire sentir mais le road book est bien fait, le parcours sublime et les commissaires bien sympathiques... Surtout à un contrôle de passage au fin fond du bout de la fin d'un coin perdu, où les commissaires pointeuses étaient calées en mode sourire... Ca requinque, ça !

La fin de la seconde boucle de jour approche : on arrive à la spéciale 8, à Mouret. Notre nouveau champion de France des rallyes, Julien Toniutti, est survolté ! Il colle ici près de 2 secondes à Laurent Filleton (1'53,82 contre 1'55,72). Troisième temps pour Florent Derrien, le pilote manceau numéro 2 du championnat 2013 au guidon de sa KTM 690 SMR, en embuscade derrière le trio de tête depuis le début de cette épreuve aveyronnaise, claque ici 1'56,74.

Dernière pause de 15 mn avant la dernière boucle : une pause salvatrice pour certains comme Jean-Charles Avrillon, le pilote de la KTM 990 SMR n°311, qui termine cette boucle avec une crevaison à l'arrière et profite de la générosité de son assistant Daniel (finalement pas gréviste !), possesseur d'une moto identique lui permettant de remplacer sa roue crevée. Daniel et Jean-Charles, tous deux clermontois, sont très solidaires...

Enfin, un dernier tour éprouvant mais ou tout peut encore se jouer pour le podium du rallye.

Dernier passage à Limon : une fois de plus, la Yamaha MT-09 n°1 de Julien Toniutti est en tête, suivie de l'Aprilia 1000 Tuono de Laurent Filleton et de la Honda 450 CRM HM de Luc Deiana. Julien colle cette fois 2,45 secondes à Laurent... La victoire est proche !

Après un dernier passage sur ces magnifiques petites routes aveyronnaises (le ciel commençant à s'assombrir, il est temps d'en finir !), nous revoici à Mouret pour la dixième et dernière spéciale de cette onzième édition du rallye du Dourdou.

1'52,61 ! Non ce n'est pas une roquette ni un avion de chasse qui vient de faire exploser le chrono, mais bel et bien la Yamaha MT-09 du champion de France des rallyes 2014, Julien Toniutti ! Le pilote officiel Yamaha du Team 2B a tout donné pour tenter d'arracher la victoire, mais peine perdue : Laurent Filleton a lui aussi poussé son Aprilia 1000 Tuono à ses limites et obtient un temps de 1'52,84... La victoire du rallye va ainsi lui revenir pour seulement 34 centièmes de seconde au cumul des temps du rallye.

Julien Toniutti remporte l'étape de jour, mais la victoire finale revient à Laurent Filleton (Aprilia 1000 Tuono) qui gagne le 11ème rallye du Dourdou. Julien Toniutti est deuxième au guidon de la Yamaha MT-09 n°1 du Team 2B/Delétang, troisième Luc Deiana sur Honda 450 CRM HM.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !