L'information moto en ligne
 Bienvenue sur le Journal moto du Net
 Mon compte perso  Mon accès pro
(Publicité)
LE FIL ACTU









NEWSLETTER
Moto-Net par e-mail
Offres spéciales des partenaires de Moto-Net
INTERACTIF
Agenda moto
Débats et opinions
Tchats en direct
Espace personnel
Nouveaux forums
Expo lecteurs
Sélection de sites
Bon plans moto
Moto-Net sur Facebook
Moto-Net sur Twitter
Road books
Outils webmasters
RAVAM
Contactez Moto-Net

Vous êtes actuellement 119 lecteurs simultanés

(Publicité)
MOTO GP 2003 Moto-Net.Com le Journal moto du net GP DE VALENCE Paris, 3/11/2003 
Rossi s'impose et fait durer le suspens

Paris - 3/11/2003. Le dernier Grand Prix de la saison a permis à Stoner et à De Puniet de réaliser une course magnifique en 125 et 250. En MotoGP, Rossi confirme sa domination et officialise son départ sans dévoiler sa destination... Compte rendu et classement final.


3 commentaires
3
Ajouter un commentaire Imprimer cet article Envoyer cet article par email Partager cet article sur votre site S'abonner aux flux RSS Moto-Net.Com Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Twitter Partager

Le dernier Grand Prix de la saison a permis à Stoner et à De Puniet de réaliser une course magnifique en 125 et 250. En MotoGP, Rossi confirme sa domination magistrale et officialise son départ... Le compte rendu complet de J. Arsouille.

125 : Stoner remporte son premier Grand Prix

Alex De Angelis part en pole, sa quatrième de la saison. Il devance Nieto, Simoncelli qui part pour la première fois en première ligne et Barbera. La 2ème ligne est formée par Dovisioso, Perugini, Bautista et Stoner. Arnaud Vincent s’élance de la 12ème place, en 3ème ligne, et Mike Di Meglio de la 25ème position.

Départ : Barbera fait le hole shot devant Simoncelli, Dovizioso et Stoner. Stoner passe Dovizioso au 2ème virage et Simoncelli au 3ème ! Suivent Bautista, Borsoi, Perugini, De Angelis mal parti et Jenkner qui partait de la 13ème position ! De Angelis passe Perugini en 7ème place. Rapidement, Barbera, Stoner, Simoncelli et Dovizioso un peu plus loin creusent l'écart sur leurs poursuivants. De Angelis passe 6ème, suivi de Perugini 7ème, devant Borsoi. Au 1er passage, Barbera mène devant Stoner, Simoncelli, Dovizioso revenu sur Simoncelli, un peu plus loin De Angelis qui a passé Bautista, Perugini, Borsoi et Jenkner. Stoner prend la tête au freinage en bout de ligne droite. Arnaud Vincent est 11ème, Di Meglio 27ème.

Premier coup de théâtre : De Angelis, auteur de la pole, chute et abandonne. Stoner, meilleur tour en course, tente de prendre le large et passe pour la 2ème fois sur la ligne avec quelques longueurs d’avance sur Barbera et Simoncelli, Dovizioso étant légèrement décroché. Thomas Luthi abandonne sur problème mécanique. Jenkner passe Borsoi pour la 7ème place, tandis que Kallio chute et abandonne à son tour ! Barbera et Simoncelli reviennent sur Stoner.

Au 3ème passage, Stoner, Barbera et Simoncelli, auteur du meilleur tour, sont regroupés. Dovizioso est à 1,5 seconde. Suivent à 3,6 secondes Perugini, Bautista, Jenkner, Giansanti et Vincent qui ont doublé Borsoi. Ballerini percute Corsi et les deux hommes chutent. Barbera, qui signe le meilleur chrono dans ce tour, passe Stoner au freinage en bout de la 4ème ligne droite. Youichi Ui abandonne à son tour. Jenkner passe 6ème devant Bautista. Stoner repasse en tête dans le 6ème tour. Au 7ème passage, Stoner, Barbera et Simoncelli passent ensemble, Dovizioso voit revenir Perugini et Jenkner. Bautista et Giansanti sont un peu plus loin. Cecchinello passe 11ème devant Vincent. Mike Di Meglio chute et abandonne alors qu’il était 20ème. Perugini et Jenkner ont rejoint Dovizioso. Barbera repasse en tête devant Stoner. Jenkner passe 5ème devant Perugini.

Au 9ème passage, Barbera, sous les clameurs du public espagnol, passe en tête devant Stoner et Simoncelli. Mais à mi-circuit le jeune Espagnol, qui fête ses 17 ans aujourd’hui, sort large et se fait doubler par Simoncelli qui profite de ce que Stoner a été gêné pour prendre la tête ! Nieto, très mal parti, 19ème au 1ème tour, remonte et passe en 9ème position. Jenkner et Perugini ont doublé Dovizioso, l’allemand prenant rapidement quelques longueurs sur les deux italiens. Au 10ème passage, Stoner et Barbera profitent de leur meilleur moteur pour virer devant Simoncelli en bout de ligne droite. Bautista 7ème améliore ses chronos à chaque tour. Barbera repasse devant Stoner au freinage mais élargit : l’australien reprend aussitôt la tête. Pellino, le coéquipier d’Arnaud Vincent, abandonne.

Au 11ème passage, Barbera profite de l’aspiration pour repasser en tête. Perugini et Dovizioso améliorent leurs chronos et recollent Jenkner, à 3,6 secondes des leaders. Vincent est 15ème. Au 12ème tour, Barbera, Stoner et Simoncelli n’ont plus que 3,2 secondes d’avance sur Jenkner, 3,5 secondes sur Perugini et 4,2 secondes sur Dovizioso. Bautista et Giansanti sont à plus de 6 secondes, Nieto à 11, Cecchinello à 14, Borsoi à 15, Talmacsi à 18, Locatelli et Vincent à 19. Au 13ème tour, Perugini fait le meilleur chrono. Dovizioso et Bautista améliorent également les leurs. Dans le 14ème tour, Barbera sort un peu large : Stoner et Simoncelli en profitent pour le passer. Arnaud Vincent est repassé devant Locatelli, Cecchinello est passé 10ème devant Azuma. Au 14ème passage, Stoner est toujours en tête et Barbera profite à nouveau de son meilleur moteur pour repasser 2ème devant Simoncelli. Dovizioso fait son meilleur chrono, Jenkner, Perugini et lui revenant petit à petit sur les leaders. Stoner a pris quelques longueurs d’avance sur Barbera et Simoncelli. Arnaud Vincent est contraint à l’abandon sur casse de l’échappement au 15ème tour : "une mauvaise conclusion à une mauvaise saison", conclue le français qui passera vraisemblablement en 250 la saison prochaine.

Au 15ème passage l’écart n’est plus que de 1,7 seconde entre le groupe de Jenkner 4ème et Simoncelli 3ème ! Au 16ème passage, Stoner passe avec une légère avance sur Barbera et Simoncelli, Jenkner n’étant plus qu’à 1,2 seconde derrière ! Au 17ème passage, Stoner passe avec 0,5 seconde d’avance sur Barbera, 1 seconde sur Simoncelli, 1,9 sur Jenkner auteur du meilleur tour, 2,2 sur Perugini, 2,5 sur Dovizioso, 6,3 sur Bautista et Giansanti et 10 sur Nieto. Au 18ème passage, Stoner améliore son chrono mais Barbera le recolle. Sentant le souffle de ses poursuivants, Perugini fait à nouveau le meilleur chrono et Jenkner est presque sur les talons de Simoncelli. Au 19ème tour, Stoner et Barbera passent ensemble. Simoncelli, qui a amélioré son chrono, voit cependant revenir Jenkner dans sa roue à moins de 4/10ème ! Jenkner passe Simoncelli dans le pif paf. Au 20ème passage, Perugini tente l’intérieur en bout de ligne droite mais Simoncelli retarde son freinage et parvient à garder sa 4ème place. Dovizioso passe Perugini quelques virages plus loin. Giansanti passe 7ème devant Bautista. Au 21ème tour, Stoner, Barbera et Jenkner passent groupés et Jenkner fait le freinage en bout de ligne droite à Barbera, Dovizioso tenant de faire de même sur Simoncelli mais sans succès. Perugini en profite même pour le repasser.

A deux tours de l’arrivée, Stoner et Jenkner ont légèrement distancé Barbera mais celui-ci revient et repasse même en 2ème position au prix d’un superbe freinage. Perugini vient enfin à bout de la résistance de Simoncelli et passe 4ème. A l’entame du dernier tour, Stoner passe en tête, Barbera et Jenkner dans sa roue. Dovizioso est lui aussi parvenu à passer Simoncelli. Dans le même virage qu’au 14ème tour, Barbera fait le freinage à Stoner mais sort large et l’australien reprend la tête ! Simoncelli est repassé 5ème devant Dovizioso.

Soudain Perugini chute et perd la place de vice champion du monde ! Dans le dernier gauche, Barbera passe à l’extérieur de Stoner qui fermait la porte, mais sort large au-delà du vibreur et voit Stoner et Jenkner le passer à l’entame de la ligne droite d’arrivée ! Dovizioso se rate et tire droit dans le bac à graviers ! Stoner peut alors remporter son premier grand prix à 18 ans, devenant le 9ème vainqueur de la saison en 16 courses ! Jenkner et Barbera complètent le podium. Simoncelli finit seul 4ème, ses deux adversaires étant allés à la faute dans ce dernier tour à rebondissements ! Giansanti est 5ème, Bautista 6ème, Nieto 7ème et Dovizioso 8ème. Cecchinello, 9ème, s’effondre en larmes sur sa machine sous le coup de l’émotion la ligne à peine franchie. Emilio Alzamora, qui lui aussi raccroche le cuir, jettera ses gants et son casque au public espagnol pendant que Barbera est porté en triomphe par ses fans.

Au championnat, c’est donc Alex De Angelis, malgré sa chute, qui finit vice-champion du monde avec 166 points derrière Pedrosa (223) et devant Barbera (164), qui fête son 17ème anniversaire avec une 3ème place en course... et au championnat du monde ! Perugini (162 points) et Dovizioso (157) vont amèrement regretter leur dernier tour... Casey Stoner est également élu rookie de l’année, 8ème au championnat avec 125 points. Côté constructeurs, c’est Aprilia qui l’emporte avec 343 points devant Honda (286), Derbi (79), KTM (66) - qui a dit bien fait ? -, Gilera et Malaguti (11).

250 : Randy le magnifique

Randy De Puniet, qui a dominé les deux journées d’essais, part en pole devant Elias, Guintoli et Poggiali. Au 2ème rang on trouve Debon, Battaini, Nieto et Matsudo. Rolfo, qui joue le titre avec 7 points de retard sur Poggiali, ne s’est qualifié qu’en 10ème position. Bataille est en 12ème position, Nigon 17ème et Marchand 23ème. Grégory Leblanc, wild card, ne s’est pas qualifié après avoir chuté au début de la 2ème journée d’essais qualificatifs.

Départ : Randy De Puniet fait le hole shot devant Elias, Nieto et Poggiali. Guintoli a complètement raté son départ et reste englué dans le paquet. Rolfo est 12ème. Au premier virage, Nieto passe 2ème devant Elias qui tente aussitôt de repasser sans succès. Randy en profite pour prendre quelques longueurs d’avance et Elias parvient à reprendre la 2ème place à Nieto quelques virages plus loin. Debon passe 4ème devant Poggiali suivi de Porto, Matsudo, West, Hules, Battaini, Rolfo passé 11ème devant Faubel, Guintoli 12ème et Bataille 13ème. Nigon est 15ème, Marchand 19ème. Nieto repasse 2ème devant Elias. Battaini passe Hules.

Au 1er passage, Randy meilleur chrono passe détaché devant Nieto, Elias, Poggiali qui profite de son moteur pour passer Debon, Porto, Matsudo, West et Battaini. Nieto élargit dans un droite. Elias en profite pour repasser 2ème. Olive et Faubel abandonnent. Au 2ème passage, De Puniet réalise à nouveau le meilleur chrono et a 1 seconde d’avance sur Elias qui lui-même distance Nieto, Debon, Poggiali, Matsudo qui a passé Porto et West. Grosse chute de Hules, contraint à l’abandon à l’entame du 3ème tour. Un peu plus loin Nieto se rate, élargit mais parvient à contenir Debon et Poggiali en restant à l’extérieur. Au 3ème passage, Randy fait à nouveau le meilleur chrono, Elias passe seul 2ème quelques longueurs devant Nieto, Debon, Poggiali, Matsudo, Porto et West. Debon passe 3ème devant Nieto. Au 4ème tour, nouveau meilleur chrono de De Puniet ! Poggiali passe 4ème devant Nieto, Guintoli est 11ème devant Bataille 12ème. Poggiali passe Debon pour la 3ème place.

Au 5ème passage, Randy a 1,3 seconde sur Elias qui signe à son tour le meilleur chrono, et un peu plus de 4 secondes sur Poggiali. Guintoli passe Rolfo puis Battaini et revient 9ème. Il passe ensuite rapidement West pour la 8ème place ! Marchand est 17ème devant Nigon 18ème. Au 6ème tour Randy a 1,4 seconde d’avance sur Elias, Poggiali est seul 3ème. Suivent Debon, Nieto, Porto, Matsudo, Guintoli, West, Battaini, Rolfo et Bataille. Au 7ème passage, Nieto qui descend ses chronos est repassé 3ème devant Debon. Guintoli est 6ème, ayant passé Porto 7ème et Matsudo 8ème ! Rolfo passe 10ème devant Battaini. Gemmel abandonne lors du 8ème tour, tandis que Guintoli double Nieto. Au 9ème passage, Randy mène toujours avec 1,9 seconde devant Elias, Poggiali, Debon, Guintoli, Nieto et un peu plus loin Porto, West, Matsudo, Rolfo et Battaini. En bout de ligne droite, Guintoli fait le freinage à Debon et passe 4ème mais sort large. Debon le redouble. Deux virages plus loin il repasse au freinage, mais sort à nouveau large et reste 5ème. Rolfo, lui, se fait doubler par Battaini.

Au 10ème tour, Randy passe à 1,7 seconde devant Elias qui a gagné 2/10ème. Poggiali est à 7,4 secondes, Debon, Guintoli et Nieto à 12 secondes et West, Matsudo et Rolfo qui a repassé Battaini à 13 secondes. Guintoli passe cette fois Debon... pour de bon ! Bataille est 12ème à 22 secondes, Marchand 16ème et Nigon 17ème à 32 secondes. Nieto passe 5ème devant Debon. Au 16ème tour, Debon reprend la 5ème place à Nieto en bout de ligne droite. Nigon est passé 15ème devant Baldolini. Marchand est contraint à l’abandon. Le docteur Costa lui avait déconseillé de courir, mais le français tenait absolument à courir ce qui risque d’être sa dernière course en 250.

Au 12ème tour, Randy fait son meilleur tour, Elias est toujours seul 2ème à 2,2 secondes, Poggiali seul 3ème et Guintoli seul 4ème, lui aussi ayant fait son meilleur tour, plus vite même que De Puniet mais à 5 secondes de Poggiali. Rolfo est passé 8ème devant Matsudo. Au 13ème passage, Elias fait le meilleur tour en course et reprend 4/10ème à Randy ! Guintoli continue de descendre ses temps, à maintenant moins de 5 secondes de Poggiali. Matsudo qui lui aussi améliore ses temps repasse Rolfo. Nieto fait un freinage un peu limite pour passer Debon, mais sort large et se voit repasser par Debon et West ! Alex Baldolini abandonne à son tour. A l’entrée de la 14ème ligne droite, Rolfo ralenti fortement et laisse passer Matsudo qu’il venait de redoubler, ainsi que Porto. Elias, lui, signe à nouveau le meilleur tour et revient à 9/10ème de De Puniet ! Guintoli continue d’améliorer ses temps et revient sur Poggiali. West serre dans la ligne droite et abandonne, alors que Rolfo est reparti ! Au 15ème passage, Elias est dans la roue de Randy ! Nieto est repassé 5ème devant Debon, Porto, Battaini, Matsudo, Rolfo et Bataille. Erwan Nigon rentre au stand alors qu’il était 14ème, embrayage cassé ! Fiasco pour l’équipe de France...

Au 16ème tour, De Puniet et Elias passent collés l’un à l’autre, l’espagnol ne semblant pas vouloir doubler alors qu’il roulait nettement plus vite dans les deux tours précédents. Rolfo est repassé 9ème devant Matsudo. Guintoli roule 7/10ème moins vite que Poggiali. Au 17ème passage, Randy a toujours Elias dans sa roue, Poggiali est à 8 secondes, Guintoli à 14, Nieto à 19, Debon à 20, Porto et Battaini à 21, Rolfo à 24, Matsudo à 25 et Bataille à 30,7 devant Heidolf. Lors des tours suivants, aucune position ne change. Elias se contente de suivre De Puniet et les positions des suivants restent les mêmes.

Au 21ème tour, Randy, qui donnait des coups dans son sélecteur, laisse passer Elias mais parvient à le suivre, son problème semblant disparaître. Au 22ème passage, les rôles sont inversés : Randy fait son meilleur chrono et devient le chat derrière la souris Elias. Mais le jeu tourne court car Randy reprend la tête à Elias qui a brutalement ralenti, souhaitant peut-être faire la course en 2ème position.

Au 23ème passage, on retrouve les positions des tours précédents : Elias collé à la roue de De Puniet, Poggiali toujours 3ème dans le même rythme que les leaders, Guintoli seul 4ème, Nieto 5ème devant Porto, Rolfo repassé 7ème, Battaini 8ème, Debon qui rétrograde 9ème et Bataille 10ème roulant plus vite que les quatre qui le précèdent ! Aux 24 et 25ème tours, aucun changement en tête mais Elias semble se faire plus pressant derrière Randy ! Dans l’avant-dernier tour, l'espagnol met de plus en plus la pression au français et donne l’impression de pouvoir attaquer à tout moment ! Au dernier tour, Randy ferme bien la porte dans les deux premiers virages mais Elias passe en force au 3ème. Il sort un peu large et Randy, qui a remis les gaz très tôt, le repasse en se faisant une petite chaleur à l’accélération ! Au virage suivant, Elias tente le freinage mais De Puniet lui ferme à nouveau la porte en freinant tard. Pendant ce temps, Bataille a eu raison de son coéquipier Debon ! Elias essaye de passer dans chaque virage, mais Randy tient bon et prend les trajectoires idéales pour fermer les possibilités à Elias, chaud bouillant comme à son habitude ! Dans le dernier virage, Randy rentre tôt, ferme la porte, sort bien et maintient Elias derrière lui jusqu’à la ligne d’arrivée ! 3ème victoire pour De Puniet, la 50ème victoire française en grand prix, aussitôt félicité par Toni Elias, fair-play ! Poggiali, lui, complète le podium et empoche le titre pour sa première saison en 250 malgré ses trois chutes du week-end. Belle 4ème place pour Guintoli qui risque de regretter son très mauvais départ. Suivent Nieto, Porto, Rolfo, Battaini et Bataille qui termine à une belle 9ème place.

Au classement du championnat, Poggiali est donc titré avec 249 points et est élu rookie de l’année. Rolfo est vice-champion avec 235 points devant Elias (226) et Randy (208) qui est venu à bout de Nieto (194). Vivement l’année prochaine avec Randy sur une Aprilia de pointe ! Côté constructeurs, Aprilia l’emporte comme en 125 avec 390 points devant Honda (252) et Yamaha (119).

MotoGP : Rossi, encore et toujours...

Rossi, auteur du record du circuit, part de la pole devant Gibernau, Capirossi et Hayden. Checa, Biaggi, Edwards et Barros forment le 2ème rang. Olivier Jacque, qui n’a pas réussi à régler sa moto, est en 21ème position sur la grille. Départ : une fois n’est pas coutume, c’est Rossi qui fait le hole shot devant Capirossi, Biaggi, Hayden, Gibernau, Checa, Ukawa, Bayliss et Edwards. Olivier Jacque, parti 21ème, a pris un bon départ et passe 13ème. Dès le 2ème virage, Capirossi prend la tête devant Rossi et Hayden passe 3ème devant Biaggi. Edwards et Barros passent Bayliss. Biaggi s’écarte légèrement de la trajectoire et Gibernau en profite aussitôt. Au 1er passage, Capirossi passe en tête avec le meilleur tour devant Rossi, Hayden, Gibernau, Biaggi, Checa, Ukawa et Edwards. Rapidement, un écart se creuse derrière Checa 6ème, Barros étant passé 7ème devant Ukawa, Edwards, Bayliss, Nakano, Abe et OJ.

Au 2ème passage, Rossi passe devant Capirossi, Hayden, Gibernau, Biaggi et Checa auteur du meilleur chrono. Barros, un peu plus loin, emmène Ukawa, Edwards, Bayliss, Nakano, Abe et Jacque. Dans l’épingle à droite, Gibernau se présente à l’intérieur d’Hayden qui lui ferme la porte de façon pour le moins virile ! Dans le dernier gauche, Gibernau tente à nouveau l’intérieur sur Hayden mais le texan résiste et se maintient 3ème. Au 3ème passage, Rossi auteur du meilleur tour distance légèrement Capirossi. Checa est passé 5ème devant Biaggi. Dès le début du tour, Hayden qui rentrait fort derrière Capirossi élargit légèrement et remet du gaz trop tôt sur l’angle. Il perd l’arrière, ne lâche pas son guidon et glisse de façon à repartir le plut tôt possible, mais en dernière position !

Au 4ème tour, Rossi emmène un petit groupe avec Capirossi, Gibernau meilleur tour, Checa et Biaggi, à quelques longueurs devant Barros, Edwards, Bayliss, Ukawa, Nakano, Abe, Jacque, Roberts, Haga et Mac Williams. Ukawa et Nakano chutent ensemble et abandonnent ! Gibernau passe Capirossi en 2ème position et se lance à la poursuite de Rossi qui semble vouloir partir seul devant ! Dès le 5ème passage, Gibernau est revenu au contact de Rossi. Capirossi passe 3ème avec quelques longueurs sur Checa et Biaggi, eux même ayant distancé Barros, Edwards, Bayliss, Abe et Jacque passé 10ème du fait de la chute des deux japonais. Au 6ème passage, Rossi passe avec Gibernau collé à sa roue, Capirossi seul 3ème, Checa et Biaggi quelques longueurs devant Barros, Edwards et Bayliss. Au 7ème passage, Rossi et Gibernau ont 1,3 seconde d’avance sur Capirossi. Checa et Biaggi reviennent sur la Ducati. Roberts 10ème a passé Jacque et Tamada est passé 14ème devant Hopkins. Hayden est 21ème et dernier derrière De Gea et la WCM. Biaggi passe Checa et le distance aussitôt. Au 8ème passage, Rossi et Gibernau voient revenir légèrement Capirossi qui améliore son chrono et reprend 3/10ème à Rossi.

Au 9ème tour c’est Biaggi qui améliore son chrono, ayant pris le large sur Checa qui roule seul 5ème. Biaggi fait encore mieux au tour suivant et semble pouvoir revenir malgré ses essais en demi teinte. Gibernau passe Rossi dans la ligne droite sous les clameurs du public. Capirossi et Biaggi reviennent. Au 11ème tour, Rossi repasse Gibernau dans la ligne droite. Capirossi et Biaggi ont fait la jonction. OJ 13ème a été passé par Tamada et Mac Williams. Au 12ème passage, Rossi passe avec 0,5 seconde d’avance sur Gibernau. Capirossi est à 1,1 seconde, Biaggi 1,3, Checa à 4,1, Barros à 6,6, Edwards à 7,8, Bayliss à 10,3, Abe à 15, Roberts à 20, Tamada à 22, Mac Williams et Jacque à 23 et Haga et Hopkins à 24. Hayden est 20ème à 44 secondes ! Au 13ème tour, Rossi a amélioré son chrono mais Gibernau fait le meilleur tour, étant le premier à battre le record de la piste détenu par Barros. Biaggi est collé à Capirossi, 1,4 s derrière Sete. Au 14ème tour, Rossi améliore encore son chrono mais Gibernau tient bon. Capirossi passe à 2 secondes de Rossi. Bayliss a rejoint Edwards. Même scénario au 15ème tour : Rossi continue de descendre ses chronos. Bayliss 7ème a doublé Edwards, Tamada est 10ème devant Roberts, et Haga 13ème a doublé Jacque. Jusqu’au 18ème tour, Rossi et Gibernau continuent de rouler ensemble. Capirossi a lâché prise à 3,7 secondes et Biaggi à 5 secondes ne suit plus la Ducati.

Pas de changement notable jusqu’au 21ème tour où Rossi passe la vitesse supérieure et fait le meilleur tour, tentant de décrocher Gibernau. Mais l’espagnol s’accroche bien et ne s’en laisse pas compter, revenant à nouveau sur Rossi. Au 23ème passage, c’est Gibernau qui signe le meilleur tour en course, revenant à 4/10ème de Vale. Au tour suivant, Rossi réalise un meilleur tour et prend une seconde d’avance sur Gibernau ! L’écart s’accroît encore au tour suivant pendant que Nicky Hayden est remonté à la 17ème place après sa chute ! Olivier Jacque, lui, tire tout droit dans le dernier virage du 27ème tour, laissant passer les deux Kawasaki !

Au 28ème tour, Rossi passe avec 2,5 secondes d’avance sur Gibernau, et prend un tour à OJ à deux tours de l’arrivée, de quoi saper sérieusement le moral du français dont l’avenir est encore incertain pour la saison prochaine... Au dernier tour Olivier Jacque rentre au stand, content d’en terminer avec cette saison difficile. Rossi se contente désormais de gérer son avance sur Gibernau et c’est en wheeling debout qu'il franchit à nouveau la ligne d’arrivée en vainqueur. C’est la première fois qu’il gagne à Valence, toutes catégories confondues ! Gibernau et Capirossi complètent le podium, Biaggi 4ème et Checa 5ème, premier pilote Yamaha. Rossi égale d’un seul coup deux records d’Agostini : 22 podiums d’affilée et tous les podiums de la saison !

Au championnat, Valentino ne fait que confirmer son titre, battant au passage un autre record, le plus grand nombre de points jamais marqués en une saison avec 357 points... Gibernau confirme lui aussi sa place de vice-champion du monde avec 277 points, un score supérieur à celui des champions 125 et 250 ! Nicky Hayden, lui, est élu rookie de l’année, 5ème au championnat avec 130 points et très certainement un bel avenir devant lui. Le titre constructeurs revient bien entendu à Honda avec 395 points devant Ducati (225), qui avec ses deux motos ridiculise Yamaha et ses six machines (175)...

Si Rossi rejoint la marque aux trois diapasons l'an prochain, comme croit le savoir l'ensemble de la presse sportive internationale et comme semblerait l’indiquer le pré-contrat signé au Brésil par l’italien, la saison 2004 promet d'être particulièrement passionnante (sur ce sujet, lire également Le MotoGP suspendu à la décision de Rossi et Docteur Rossi et Mister Yam)... A l'année prochaine !

Classement final MotoGP

Pilote Constructeur Points
1 Valentino ROSSI Honda 357
2 Sete GIBERNAU Honda 277
3 Max BIAGGI Honda 228
4 Loris CAPIROSSI Ducati 177
5 Nicky HAYDEN Honda 130
6 Troy BAYLISS Ducati 128
7 Carlos CHECA Yamaha 123
8 Tohru UKAWA Honda 123
9 Alex BARROS Yamaha 101
10 Shinya NAKANO Yamaha 101
11 Makoto TAMADA Honda 87
12 Olivier JACQUE Yamaha 71
13 Colin EDWARDS Aprilia 62
14 Noriyuki HAGA Aprilia 47
15 Marco MELANDRI Yamaha 45
16 Norick ABE Yamaha 31
17 John HOPKINS Suzuki 29
18 Jeremy McWILLIAMS Proton KR 27
19 Kenny ROBERTS Suzuki 22
20 Ryuichi KIYONARI Honda 22
21 Nobuatsu AOKI Proton KR 19
22 Garry McCOY Kawasaki 11
23 Alex HOFMANN Kawasaki 8
24 Akira RYO Suzuki 6
25 Yukio KAGAYAMA Suzuki 4
26 Andrew PITT Kawasaki 4

J. ARSOUILLE - © WWW.MOTO-NET.COM
Reproduction intégrale interdite sans autorisation préalable
(reproduction partielle : cliquez ici)
 

 

Vous avez quelque chose (d'intéressant) à déclarer ?

Parce que la liberté d'expression ne s'use que si l'on ne s'en sert pas, Moto-Net.Com vous donne la parole. Pour poster un commentaire, vous devez avoir un Espace personnel sur Moto-Net.Com.

Soyez courtois, constructifs et argumentez vos commentaires !
Ceci n'est pas le Forum de Moto-Net, mais un espace réservé aux commentaires de nos articles : la rédaction se réserve le droit de supprimer tout ou partie des messages personnels, anonymes, injurieux ou s'éloignant du sujet de l'article. Merci de votre compréhension !

 
 
 
Vous avez déjà un Espace perso Moto-Net.Com ?
 
  
  
 
 
 
Vous n'avez pas encore d'Espace personnel ?

L'espace personnel Moto-Net.Com vous permet de :
Faire des économies avec la Carte Premium MNC !
Commenter nos articles
Recevoir automatiquement les annonces qui vous intéressent
Gérer vos dépôts d'annonces (modification, stats de consultation, etc.)
Gérer vos abonnements aux newsletters

Créez votre compte Moto-Net.Com

pixel.gif (807 octets)
  Titre précédent Titre suivant
 _

MOTO-NET FLASH : RESTEZ CONNECTÉS !

L'info moto par email
+ offres spéciales de nos partenaires moto
 OCCASIONS MOTOS Vendre une moto
Annonce Moto-Net : HARLEY-DAVIDSON 1700 ROAD KING 1700 15200 €
HARLEY-DAVIDSON 1700 ROAD KING 1700 (15200 €)
Annonce Moto-Net : KAWASAKI 1400 GTR 1400 13500 €
KAWASAKI 1400 GTR 1400 (13500 €)
Annonce Moto-Net : YAMAHA 950 XV MidnightStar 8599 €
YAMAHA 950 XV MidnightStar (8599 €)
 RECHERCHE OCCASIONS
Marque
Modèle
Catégorie
Cylindrée
Mise en circulation entre et
Région
Budget mini (€) euros
Budget maxi (€) euros
Vendeur      IndifférentParticulier Pro
Uniquement les annonces avec photo
Uniquement les occasions sous garantie
Toutes les occasions
Motos à -de 1500€
Annonces du jour
 Passer une annonce
 Forfaits professionnels
 Cote moto
A LIRE DANS CETTE RUBRIQUE
Remise des prix FIM 2003 à Dubai Remise des prix FIM 2003 à Dubai
La cérémonie de remise des prix de la FIM aux champions du monde 2003 s'est déroulée samedi soir à Dubai, aux Emirats Arabes Unis : pilotes et constructeurs s'étaient mis sur leur 31 pour recevoir leurs trophées des mains du président Francesco Zerbi. (6 commentaires)
La vérité officielle sur la mort de Kato La vérité officielle sur la mort de Kato
La commission d'enquête chargée de déterminer les causes de la mort de Daijiro Kato sur le circuit de Suzuka, lors du GP du Japon en avril, vient de publier ses conclusions officielles. (34 commentaires)
Docteur Rossi et Mister Yam... Docteur Rossi et Mister Yam...
Valentino Rossi a finalement attendu la fin de saison pour annoncer officiellement qu'il quittait Honda, confirmant les rumeurs qui couraient depuis plusieurs mois mais sans dévoiler sa destination, même si les négociations sont très avancées avec Yam... (7 commentaires)
Suspens en 250 ! Suspens en 250 !
Alors que les titres 125 et MotoGP sont déjà attribués, la bagarre a fait rage en 250 ce week-end à Philip Island, même si Poggiali semblait pouvoir se contenter de son avance de 25 points sur Elias et Rolfo... Compte rendu d'un GP à suspens !
Le MotoGP suspendu à la décision de Rossi Le MotoGP suspendu à la décision de Rossi
A deux jours du GP d'Australie, Valentino Rossi quittera-t-il Honda ? Pour aller où ? De ces questions dépendent non seulement l'avenir des pilotes, des écuries et des sponsors, mais également la qualité du spectacle pour la saison 2004... Etat des lieux. (3 commentaires)
Tous les articles Moto GP 2003
Vous êtes actuellement 119 lecteurs simultanés
LE FIL ACTU

Finale WSBK au Qatar : Sykes ou Guintoli, Aprilia ou Kawasaki ?
Les titres pilote et constructeur du WSBK 2014 se jouent dimanche (soir !) sur le circuit de Losail (Qatar). Qui sera sacré : le champion anglais Sykes ou son challenger français Guintoli, la marque italienne Aprilia ou la japonaise Kawasaki ? Suspense.

Arch Motorcycle KRGT-1 : la moto selon Keanu Reeves
À l'origine, Keanu Reeves était passé voir le préparateur californien de moto Gard Hollinger pour qu'il lui confectionne un sissy-bar. 7 ans plus tard, les deux bikers et associés lancent leur marque, Arch Motorcycle, et leur première moto : la KRGT-1... (3 commentaires)

WSBK 2015 : Ducati Althea embauche Terol et Baiocco
Deuxième du classement Evo du World Superbike 2014, Niccolo Canepa ne sera pas reconduit au sein du team Ducati Althea la saison prochaine. L'équipe italienne montera toutefois en régime, alignant deux motos confiées à Nicolas Terol et Matteo Baiocco.

TT 2015 : Dunlop remercié par BMW, Martin sur les rangs
Vainqueur des trois courses de moto 1000 cc au Tourist Trophy 2014, Michael Dunlop vient de faire savoir qu'il ne sera plus pilote officiel BMW l'an prochain. Le ''King of the Moutain'' devrait céder sa S1000RR à son frère Michael... et Guy Martin ! (5 commentaires)

Essai MV Agusta Brutale 800 RR : adorable garce...
Deux nouveaux modèles 2015 viennent chapeauter la série des 3-cylindres chez MV Agusta : la Brutale 800 RR et sa déclinaison Dragster 800 RR. Moto-Net.Com a participé à leur présentation presse en Italie et en ''full''. Voici l'essai du roadsteRRrr... (23 commentaires)

Déclarations et analyse du GP de Malaisie MotoGP
Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations des principaux pilotes de la catégorie reine et l'analyse de leurs succès (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du Grand Prix moto de Malaisie 2014 à Sepang. (11 commentaires)

Les plans de MV Agusta pour monter en régime en 2015
L'année 2015 s'annonce chargée pour MV Agusta : le petit constructeur italien débarque dans le segment du Touring, poursuit sa quête d'un 38ème titre en vitesse mondiale et développe un nouveau 4-cylindres... Mamma mia ! (8 commentaires)

Essai Aprilia Tuono V4R ABS 2014 : forte tête !
Absente de notre comparatif maxi-roadsters 2014, l'Aprilia Tuono V4R ABS aurait pu tenir tête aux BMW S1000R, KTM Superduke R, Ducati Monster 1200 et Kawasaki Z1000. Surtout dans sa dernière version sensiblement bonifiée mais guère moins exclusive. Essai. (24 commentaires)

Assisto, un constat amiable d'accident sur smartphone
Le contrat amiable d'accident souffle en 2014 ses 50 bougies et en profite pour plonger - enfin ! - dans l'ère numérique et dans nos poches, via nos indispensables smartphones. Moto-Net.Com a testé l'application Assisto, lancée cette année en France. (1 commentaire)

Déclarations et analyse du GP d'Australie MotoGP
Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations des principaux pilotes de la catégorie reine et l'analyse de leurs succès (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du Grand Prix d'Australie MotoGP 2014 à Phillip Island. (16 commentaires)

>> Toute l'actualité moto 
 Suivez Moto-Net.Com sur Suivez Moto-Net.Com sur Twitter

L'information moto en ligne
 Bienvenue sur le Journal moto du Net
 Mon compte perso  Mon accès pro
15 ans d'information moto : toute l'actualité moto depuis 1999 !
 24 Heures Moto 2014
 Assurance moto
 Balades et Evénements
 Bol d'Or 2014
 Business
 Criminalité
 Culture
 Dark Dog Moto Tour 2014
 Découverte
 Emploi
 Endurance
 Environnement
 Equipement
 Essais et Tests
 Guides pratiques
 Jeu moto GP Challenge
 La vidéo du vendredi
 Lobbying
 Marché moto 2014
 Moto GP 2014
 Nouveautés 2014
 Nouveautés 2015
 Occasions moto
 People
 Permis moto
 Portraits
 Pratique
 Presse et Multimédia
 Rallyes routiers 2014
 R&D
 Sécurité routière
 Sport
 Tout-terrain
 Voyages moto
 WSBK 2014
Annonces occasions Actualité Essais Equipement Annuaire des pros Agenda Forums Bons plans Contact Mon compte